Horse & Hope donne rendez-vous en mars pour une vente de saillies au profit de la lutte contre le cancer

Gaëtan Decroix, cavalier, éleveur et étalonnier belge établi en Normandie, lance Horse & Hope, une nouvelle association caritative ayant pour objectif de soutenir la lutte contre le cancer. Première action attendue, une vente aux enchères en ligne de saillies programmée en mars 2020.



Gaëtan Decroix

© Collection privée

“Être directement confronté à la maladie m’a fait réfléchir. Ayant eu la chance de bénéficier d’une bonne thérapie, j’ai eu envie de dire merci en donnant un peu de mon temps et de mon énergie à cette cause ô combien essentielle. Globalement, le cancer se soigne de mieux en mieux, mais de nombreux cas restent difficiles, voire impossibles à guérir. Alors il faut poursuivre les recherches.” Ces mots sont ceux de Gaëtan Decroix, cavalier, éleveur et étalonnier belge, qui a lui-même combattu la maladie une première fois il y a cinq ans puis à nouveau l’an passé. “Aujourd’hui, cette maladie touche 17,5 millions de personnes dans le monde. Malheureusement, nous sommes donc de plus en plus nombreux à être concernés par ce fléau qui est la deuxième cause de mortalité sur la planète. Il est donc urgent de soutenir la science afin de pouvoir espérer guérir définitivement toutes les nombreuses formes de cette maladie si complexe”, ajoute le fondateur d’Eden Farm, structure établie en Normandie.
 
Fort de ce constat, fin 2019, Gaëtan Decroix, qui réfléchissait depuis plusieurs années à un moyen de s’impliquer personnellement et d’y associer la filière du cheval de sport, a lancé Horse & Hope, une association caritative dont le but est justement de réunir des fonds en faveur de la recherche contre le cancer. En mars, Horse & Hope mènera sa première action sous la forme d’une vente aux enchères en ligne de saillies. Pour cela, Gaëtan Decroix s’est rapproché de la plateforme Ekestrian qui a décidé de le soutenir, touchée par cette initiative. Concrètement, des contrats de saillies et des paillettes, généreusement offertes par des étalonniers, seront misent aux enchères sur la plateforme.
 
“Ce projet ne serait rien sans la générosité d’un grand nombre de personnes que nous souhaitons de tout cœur remercier. Évidemment, en tout premier lieu, notre gratitude va aux nombreux étalonniers, centres, éleveurs et cavaliers qui ont, sans hésiter, accepté de participer à cette belle initiative car sans eux, le projet n’aurait pas pu être mené à bien. Nous avons été extrêmement touchés par leur grand enthousiasme. D’autre part, nous souhaitons remercier par avance nos futurs clients, qui en choisissant notre vente, vont contribuer à faire avancer une noble cause. La santé ne s’achète pas mais en participant à ce type d’action, on contribue à améliorer les choses. Et un petit don aujourd’hui offre peut-être aussi une chance de vivre mieux et plus longtemps.”
 
L’intégralité des bénéfices, après déductions des frais de ventes, sera reversé à l’association Se Vince ainsi qu’à la fondation Les amis de l’Institut Bordet. À travers ce projet, la première soutiendra l’Institut pour la recherche sur le cancer de Lille. Actuellement, des recherches y sont menées, entre autres, sur la dormance tumorale, la récidive du cancer du sein ou encore la résistance aux traitements des cancers de l’enfant. Pour sa part, la seconde est le premier donateur de l’Institut Bordet, centre oncologique belge de référence. Ses chercheurs jouent un rôle de premier plan au niveau international, initiant en permanence de nouveaux projets de recherche et coordonnant de nombreuses études cliniques parmi les plus importantes du moment.
 
Cette vente en ligne pourrait bien être la première pierre d’un plus grand édifice. “Nous avons choisi une vente en ligne de saillies parce que cela demande un minimum de frais. Pour l’avenir, nous réfléchissons à d’autres projets, événementiels notamment. Pour cela, nous devrons élargir notre équipe et prendre le temps de bien faire les choses. En tout cas, je reçois beaucoup d’encouragements et ressens déjà beaucoup d’enthousiasme autour de cette aventure naissante”, conclut Gaëtan Decroix.