À Hickstead, la Suède reste sur son nuage, tandis que la Grande-Bretagne s'effondre

Victorieuse dans la Coupe des Nations Longines de Falsterbo, ainsi que dans les traditionnelles épreuves par équipes de Rome, et Aix-la-Chapelle, pas plus tard que la semaine dernière, la Suède a de nouveau frappé, cette fois à Hickstead. À domicile, les Britanniques ont déjoué, malgré le superbe double clear round de Ben Maher.



La joie d'Angelie von Essen, après son double sans faute.

© © FEI / Liz Gregg

Avant-dernière étape du circuit des Coupes des Nations Longines, Hickstead représentait l'un des derniers rendez-vous par équipes, en vu des championnats d'Europe Longines, qui se dérouleront à la fin du mois d'août, à Rotterdam. Si la France n'avait pas coché ce rendez-vous dans son calendrier, six équipes étaient venues scorer de précieux points. Et la Suède n'a pas laissé la moindre chance à ses adversaires. Emmenée par un Peder Fredricson de gala, l'équipe d'Henrik Ankacrona aura même eu le luxe de ne pas faire repartir son quatrième couple en première manche. En effet, avec une seule faute au compteur des deux manches, Rolf Göran Bengtson n'a pas eu à seller le fils de son inoubliable Casall, Oak Grove's Carlyle, lors de la première manche. Le Suédois a cependant pris le départ de la seconde manche afin de faire sauter quelques obstacles à sa monture, avant de se retirer. Parmi les sept doubles sans faute de l'épreuve, deux sont revenus aux lauréats du jour. Tout d'abord, Angelie von Essen et Luikan Q, auteurs d'un parcours parfait en seconde manche de la Coupe des Nations d'Aix-la-Chapelle la semaine dernière, ont réitéré leur excellente performance, en déroulant cette fois deux parcours impeccables. Puis le champion d'Europe en titre, Peder Fredricson a imité sa compatriote. Avec Zacramento, qui courrait là sa première épreuve sur ce format, l'ancien complétiste a prouvé une nouvelle fois qu'il était le pilier de cette équipe. 
Totalisant deux fautes à l'issue des deux manches, soit une de plus que les Suédois, l'Irlande de Rodrigo Pessoa termine deuxième. Fautifs à une reprise dans chacune des manches, Michael Duffy et Brian Capt Cournane n'ont pas réussi à faire aussi bien que leurs deux coéquipiers. Anthony Condon et Paul O'Shea, respectivement associés à SFS Aristo et Imerald van't Voorhof, sont sortis de piste sans la moindre pénalité. Forte d'une belle performance, l'équipe italienne, dirigée par Duccio Bartalucci, a payé cher les deux points de temps cumulés par Bruno Chimirri à l'issue de ses deux parcours. Pourtant, sa monture, Tower Mouche, un fils de Diamant de Semilly, n'aura pas effleuré la moindre barre. De retour à ce niveau de compétition, après avoir majoritairement courru des épreuves intermédiaires, Diandria, la jument de Piergiorgio Bucci, a écopé d'une faute dans chacune des manches. 


La Grande Bretagne et l'Allemagne déçoivent

Amy Inglis et Wishes

© © FEI / Liz Gregg

Malgré l'excellent double zéro d'Yves Vanderhasselt et la toute bonne Jeunesse, la Belgique a bouclé son exercice par équipe avec un total de seize points. Le Plat-Pays supplante ainsi les Etats-Unis, qui comptabilisent vingt points au final, et le Brésil, avec vingt-et-un points.
Avec le même score que les Auriverdes, les Allemands d'Otto Becker ont terminé avant-dernier. Venus avec une équipe mixte, composée des deux frères Ehning, Marcus et Johannes, du champion de concours complet Michael Jung et du jeune Patrick Stulhmeyer, les Germaniques ne sont pas parvenus à figurer parmi les meilleurs. Malgré les deux somptueux parcours parfaits de Marcus Ehning et son bondissant Comme Il Faut, rien n'y a fait. Après les quinze points encaissés par Patrick Stulhmeyer et Chacgrano, le frère du maître allemand a connu une belle désillusition sur la rivière avec C-Jay 3, un hongre de dix ans. Essuyant deux refus, le cavalier à la veste rouge a été éliminé. Et la rivière n'a pas non plus porté bonheur aux locaux. Amanda Derbyshire, qui avait déjà remporté deux épreuves depuis le début de cette édition 2019 du CSIO d'Hickstead, a lourdement chuté sur cet obstacle. L'amazone a été transportée à l'hôpital, tandis que Roulette CH, sa monture, a été prise en charge par les services vétérinaires. Affaiblie, la Grande Bretagne a été contrainte de conserver les scores de ses trois cavaliers. Avec huit puis quatre points, Amy Inglis, qui n'avait concédé qu'un point de temps lors du CSIO 5* de La Baule en mai dernier, a fait légèrement mieux que James Wilson, auteur lui, de trois puis une faute. La meilleure performance de la nation hôte est à mettre au crédit de Ben Maher, qui a signé deux parcours vierges de toute pénalité avec Tic Tac. Si la Suède semble dans une forme ascendante à l'aube des championnats d'Europe de Rotterdam, il faudra que la Grande Bretagne se ressaisisse si elle souhaite se qualifier pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo. Pour rappel, les Anglais seront en concurrence, notamment, avec les Tricolores.

Les résultats complets ici.