La Stella Ranch, paradis moderne au pied des montagnes mexicaines

Au cœur du Mexique, à Tapalpa, au sud-ouest de Guadalajara, s’étend le luxueux ranch La Stella, dans un paysage bucolique et enchanteur. Nichées dans un grand parc boisé au milieu des montagnes de la Sierra Nevada, les écuries en pierres fondées en 2006 sont devenues, au-delà de de l’esthétique, un temple de l’élevage de Pure Race Espagnole, où les chevaux sont rois. Découverte.



article-block1

© Lorena Darquea

C’est au Mexique, à cinq cents kilomètres à l’Ouest de sa capitale Mexico, que se dressent La Stella Ranch. Établi en 2006, le vaste domaine s’est imposé petit à petit comme l’un des meilleurs élevages 100 % mexicains, prônant modernité et qualité avec des souches basses historiques et réputées issues des meilleurs troupeaux d’Espagne. La sélection des poulains, pouliches, juments et étalons qui composent l’élevage s’est déjà illustrée au niveau national dans des concours de modèles et allures, mais également de dressage. 

Nichées dans un grand parc boisé entouré d’hectares de vertes étendues à perte de vue, les écuries se détachent avec leurs murs en pierres, leur toit en tuiles raffinées et leurs pavés parsemés de petits luminaires créant une atmosphère incomparable. Les installations telles qu’elles existent aujourd’hui datent seulement de 2016, lorsque les propriétaires actuels, les membres de la famille Álvarez, menés par Esteban, s’y sont installés et ont décidé de rénover le site préexistant. Souhaitant une extension de leur propriété afin de pouvoir y vivre leur passion pour les quadrupèdes, et possédant déjà une résidence secondaire au cœur de cette petite ville colorée, ils ont eu recours à un cabinet d’architectes afin de créer l’atmosphère propice à l’excellence de l’élevage de Pure Race Espagnole de sport. 



DES INSTALLATIONS CINQ ÉTOILES.

article-block3

© Lorena Darquea

La propriété s’organise autour de deux bâtiments principaux en forme de fer à cheval, dos à dos mais reliés par un long et large corridor servant d’artère principale. Chaque partie de la structure dispose d’un patio en pierres, instaurant un climat paisible, au charme incomparable. Au bout du long couloir se dresse un troisième édifice, destiné aux résidents bipèdes du ranch, qui offre une vue privilégiée sur la Cordillère néovolcanique, massif plus connu sous le nom de Sierra Nevada, et donc l’impressionnant volcan Nevado de Colima - heureusement inactif ! -, ainsi que sur le majestueux lac Presa del Nogal. À l’intérieur, une décoration chaleureuse : la pièce principale est conviviale et spacieuse, abritant un bar et un billard. Les murs sont ornés de trophées, flots et photos d’époque retraçant l’histoire du ranch. Un vrai cocon de bien-être qui donne envie de se prélasser entre deux séances avec les chevaux, qui bénéficient ici d’un traitement de luxe puisqu’ils passent le plus clair de leur temps dehors à profiter de l’air frais des montagnes mexicaines. À leurs premiers pas, les poulains issus des trente poulinières évoluent ensemble, formant un grand troupeau. Côté sportif, les cavaliers peuvent profiter d’une gigantesque carrière en herbe et d’un splendide manège au plafond tout de bois vêtu, afin d’entraîner leurs protégés et de les préparer pour les différentes compétitions. Également à disposition, un marcheur de huit places, presque entièrement ouvert sur le paysage.



TOUT POUR LE BIEN-ÊTRE.

article-block5

© Lorena Darquea

Pointilleux et perfectionnistes, les membres de la famille Álvarez ont exigé que tout ici, des matériaux à l’organisation des bâtiments, soit réalisé afin de maximiser le confort et le bien-être des équidés. Ainsi les boxes, spacieux et lumineux, offrent une tranquillité optimale aux athlètes qui peuvent observer leur environnement extérieur via de larges fenêtres. Des salles de soins ont été aménagées au centre des écuries. Les toits en tuiles d’argile, issues de productions locales, protègent les locataires des pluies parfois diluviennes, et abritent d’autres infrastructures, dont un centre de reproduction, permettant de réaliser l’intégralité du processus d’élevage dans l’enceinte du ranch. Des spécialistes y travaillent quotidiennement avec des outils de dernière génération afin de gérer les cycles des poulinières mais aussi les étalons, ou de pratiquer les inséminations artificielles. Tout cela crée les conditions nécessaires à la bonne réussite des croisements. Ces installations sont également ouvertes à divers clients qui peuvent y laisser leurs chevaux en pension s’ils le souhaitent. Le but de ce centre est d’offrir à l’élevage mexicain des outils propices à son développement, et de favoriser la diffusion du stud-book Rancho La Stella, reconnaissable à son logo tatoué au fer sur la cuisse gauche des chevaux. Un sigle qui entend bien rayonner de manière… stellaire.

Cet article est paru dans le magazine GRANDPRIX heroes n°110.