Topinambour, grand serviteur de l’équipe de France

Grand performer international et pilier de l’équipe de France en Coupes des nations, Topinambour apporte le sang précieux de son père, le chef de race Heartbreaker, associé à une souche maternelle performante où l’on retrouve la présence des étalons vedettes du stud-book Selle Français, tels Double Espoir, Furioso, Popof ou Fra Diavolo.



Né aux Pays-Bas et enregistré au stud-book KWPN, Topinambour est arrivé en France à l’âge de six ans, où il a été monté par Bernard Lefèvre avant de passer sous la selle d’Hervé Godignon et de rejoindre le piquet de Pénélope Leprévost à neuf ans. Dès leur première saison en commun, Topinambour et Pénélope se classent en Grand Prix quatre étoiles, avec une quatrième place à Chantilly, puis intègrent l’équipe de France l’année suivante.



Une régularité remarquable

Pénélope et Topinambour à Lummen

© MHB Prod'

Dès sa première Coupe des nations, Topinambour se montre performant avec un sans-faute en première manche et une barre dans la seconde. Suivront des victoires dans les Coupes des nations de La Baule puis Saint-Gall, avec un magnifique double sans-faute, et une deuxième place à Gijon. Pour sa première année au plus haut niveau, Topinambour est à la remise des prix des Grands Prix quatre étoiles de Comporta et Anvers et des GP cinq étoiles GCT de Turin et Valkenswaard, obtenant un très bel indice de 169 à l’issue de la saison. En 2011, Topinambour contribuera aux deuxièmes places de l’équipe de France dans les Coupes des nations de Lummen, Hickstead et Falsterbo, où il sera septième du Grand Prix.  Lors des deux saisons suivantes, Topinambour sera double sans-faute dans la Coupe des nations de La Baule, deuxième à Dublin et Hickstead, troisième à Falsterbo et La Baule et classé dans les Grands Prix de Falsterbo, Valkenswaard ou Madrid. En 2014, Topinambour arrêtera sa carrière sportive pour commencer sa nouvelle vie de reproducteur. 

Topinambour est un fils de l’un des meilleurs étalons mondiaux, le KWPN Heartbreaker, gagnant au plus haut niveau avec Peter Geerink et qui a engendré près de cent-cinquante performers sur 1,60 m. Parmi ceux-ci, signalons Halifax van het Kluizebos leader du classement mondial en 2017 sous la selle de Lorenzo de Luca, Toulon gagnant du GP cinq étoiles de Sao Paulo avec Hubert Bourdy, Romanov lauréat du GP Coupe du monde de Bordeaux avec Bertram Allen, Zidane vainqueur du GP cinq étoiles de La Corogne avec Léopold van Asten, ou encore Orlando avec Dirk Demeersman, Action Breaker avec Sergio Alvarez Moya, Dejavu avec Bassem Hassan Mohammed, Heidi du Ruisseau Z avec Edwina Tops-Alexander, Valentin R avec Michael Whitaker, USA Today avec Robert Whitaker, ou Hardrock Z avec Emanuel Andrade, et de nombreux autres gagnants à 1,60 m. 



Une souche de gagnants au plus haut niveau en CSO et dressage

Pénélope et Topinambour à La Baule

© MHB Prod'

Navaretto, la mère de Topinambour, est une fille de Veneur du Luc, qui combine les sangs de Double Espoir, Popof et Fra Diavolo. Elle a également produit Vivaldi DH Z, gagnant sur 1,40 m, et est la grand-mère de Vieanne, gagnante internationale en Grèce, Cosmo Boy, membre de l’équipe de Grande-Bretagne aux Championnats d’Europe Juniors de Fontainebleau, ou de l’étalon Heartpower, vice-champion de la Körung du Oldenbourg. 

La grand-mère de Topinambour, Hollyde, est une fille de Wisconsin, d’où un inbreeding intéressant sur le chef de race Nimmerdor, qui est également le père d’Heartbreaker. Hollyde a produit Liberty, gagnant international aux USA avec Joie Gatlin, ou Gambo, performant sur 1,40 m. Hollyde est également la grand-mère des gagnants sur 1,60 m All In et Vaillante et de President’s Majestic Uzzo, très grand gagnant en Grands Prix de dressage avec Patrick van der Meer. La lignée maternelle de Topinambour a également donné de nombreux autres grands gagnants internationaux, comme Dalton ou Up To Date van Celle Broedersbos, ainsi que Unee BB, troisième des finales Coupe du monde de dressage de Las Vegas, Göteborg et Paris sous la selle de l’Allemande Jessica von Bredow-Werndl. 

Si les premiers produits de Topinambour sont encore très jeunes, certains se sont déjà fait remarquer en épreuves d’élevage, comme Harmonie du Beuvron, septième du Championnat de France des femelles de deux ans, ou Hidalgo de Sisse, finaliste du Championnat de France des étalons de trois ans et très en vue au saut en liberté. Dans les Jeunes Chevaux, parmi la première génération des produits de Topinambour, le prometteur Fiftyfifty de Belmont a été très remarqué sous la selle de Stéphane Dufour. Topinambour apporte à ses poulains sa force, sa souplesse et sa très belle amplitude de galop.

Plus d'informations sur le site Haras de Clarbec