Un succès international pour la première édition de The Collection

Lors de cette première édition clôturée le 25 mai, la vente aux enchères du site The Collection a dépassé les frontières, malgré leur fermeture suite à la crise du Covid-19.  En effet, pendant 48h les offres sont venues de seize pays (USA, Mexique, Pays-Bas, Canada, Argentine, Maroc, Brésil, Allemagne, Russie, Belgique, France, Italie, Espagne, Royaume-Uni, Irlande, et Portugal), trois continents, et des acheteurs issus de 8 nations différentes.



Corlou, top price des ventes, acquis pour un montant de 252.000€

Les négociations ont donc été rudes, à l’instar de la bataille qui a opposé les Pays-Bas à la Belgique et au Mexique pour l’acquisition du numéro un du catalogue, Corlou. L’étalon de 5 ans (Cornet Obolensky x Baloubet du Rouet x Chacco Blue x Cento) qui signe le “top price” de cette vente est donc parti pour les Pays-Bas pour un montant de 252.000€. Mais Corlou n’a pas été le seul cheval à attirer les convoitises, le montant total de la vente des 16 chevaux du catalogue (14 de saut d’obstacles et 2 de hunters) s’élève à 1.668.000€. Soit un prix moyen de 104.250€.

Pour Carlos Pinto, co-organisateur de la vente, cette première édition est une réussite : « C’est un réel succès. Nous savions que cette vente répondrait aux attentes des acheteurs. Ce qui nous fait particulièrement plaisir, au-delà des montants totaux atteints pour cette vente, c’est que des professionnels de référence du monde entier ont voulu participer à la vente et se sont disputés les chevaux de notre catalogue. »

Une réussite sur toute la ligne aussi selon Willemijn Poels, co-organisatrice : « L’idée de placer dans le catalogue des {chevaux de} hunters était une bonne idée puisque nous avons vu qu’au-delà des pays visés pour ce marché, comme les États-Unis et le Canada, d’autres nations se sont également montrées plus qu’intéressées par ces chevaux spécialisés dans ce type d’épreuve. »

 

Lors des dernières minutes des enchères, The Collection a dû faire face à une surcharge de connexions. Un petit incident technique très vite rentré dans l’ordre et qui n’a pas perturbé la fin des enchères, comme le confirme Steve Tinti, co-organisateur de The Collection : « Nous avions prévu large, mais le rush des dernières minutes a dépassé nos prévisions. Nous demandons aux enchérisseurs de nous excuser pour ce petit contretemps technique qui n’aura finalement fait que retarder de quelques minutes la fin de la vente. C’est anecdotique au regard du succès qu’a connu notre catalogue et cette vente dans son ensemble. C’est une grande satisfaction pour nous qui voulions faire bouger les lignes dans cette période “compliquée”. Nous avons remporté notre pari et nous remercions tous les participants et acteurs de cette vente qui en ont fait un succès total. »



6740€ reversés à l'UNICEF

Enfin, il faut noter que le succès de cette première édition a permis la réussite d’un souhait auquel les organisateurs étaient particulièrement attachés : celui de soutenir une cause internationale. En effet, pour chaque enchère ce sont 10€ qui étaient versés à l’UNICEF pour les enfants et la lutte contre la pandémie du Covid 19. Au total ce sont 6740€ qui vont pouvoir être donnés à l’organisation internationale. Pour ça aussi les organisateurs de The collection sont particulièrement reconnaissants envers toutes les personnes qui ont joué le jeu et participé à cette vente. 

Forts de cette réussite globale, les organisateurs de The Collection pensent déjà à la deuxième édition.

Willemijn Poels (au centre), Steve Tinti (à gauche) et Carlos Pinto (à droite), les fondateurs de The Collection