Quelle allure aura la prochaine saison indoor en Europe?

Alors qu’ont déjà été annulés trois étapes de la Coupe du monde Longines, programmées à Oslo, Helsinki et Madrid, de même que les CSI 4* de Liège et 5* de Prague et Paris, on peut légitimement s’inquiéter quant à la prochaine saison indoor. Combien de grands concours européens survivront-ils à cette hécatombe? Restera-t-il suffisamment d’étapes pour composer une Coupe du monde digne de ce nom? Après avoir sondé les organisateurs français, GRANDPRIX a pris le pouls des autres grands concours européens.



En France, l’automne et l’hiver prochain, il n’y aura pas de Salon du cheval de Paris, ce qui s’explique en partie par la disparition de la série des Longines Masters. Cependant, les CHI-W de Lyon et Bordeaux, prestigieuses escales des Coupes du monde de saut d’obstacles et d’attelage, ainsi que de dressage pour le salon Equita, devraient avoir bien lieu, de même que les CSI 4* de Saint-Lô et Rouen, ainsi que le CSI 3* de Montpellier. Si l’on s’en tenait à ce ratio, la situation n’aurait rien d’alarmant et l’on pourrait s’attendre à vivre une prochaine saison indoor presque aussi riche que d’habitude. Seulement, cet optimisme n’est pas une réalité partout en Eu...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe