À Grimaud, Steve Guerdat et Victorio des Frotards s’offrent un quatrième Grand Prix CSI 5* consécutif!

Après les Grands Prix de la ville et Coupe du monde du CSI 5*-W de Bâle en janvier, puis le Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux en février, Steve Guerdat et Victorio des Frotards ont encore frappé très fort cet après-midi à Grimaud, dans le cadre de l’Hubside Jumping en remportant le tout premier Grand Prix CSI 5* disputé dans le monde depuis mi-mars. Derniers à s’élancer, le Suisse et son Selle Français ont signé un double sans-faute absolument parfait pour chiper une victoire qui semblait presque promise à Edward Levy, finalement deuxième avec Rebeca LS. La troisième place est revenue à Peder Fredricson avec Catch Me Not S.



© Marco Villanti/Hubside Jumping

Le rendez-vous était attendu! Pour le premier CSI 5* au monde depuis la reprise de la compétition, l’Hubside Jumping de Grimaud a accueilli la crème de la crème des chevaux et cavaliers internationaux. Ainsi, les deux tiers du top trente mondial ont répondu a` l’invitation de Sadri Fegaier, a` l’initiative de cette série de concours organisés non loin de Saint-Tropez, dans le Var. Sur le parcours du chef de piste français Cédric Longis, qui officiait pour la première fois en CSI 5* en tant que chef de piste principal, la hiérarchie mondiale a finalement respectée puisque le Suisse Steve Guerdat, numéro un mondial, s’est brillamment imposé, aux rênes de Victorio des Frotards.

Cette performance est d’autant plus notable que le Suisse et son Selle Français de onze ans par Barbarian et une mère par Prince Ig’or, précédemment monté par le Francilien Raphaël Goehrs, ont poursuivi leur série d’invincibilité dans ces Grands Prix CSI 5*. Ils en sont désormais à quatre, tous gagnés en 2020. Précédemment, ils avaient ainsi dominé celui de la ville et l’étape de Coupe du monde du CSI 5*-W de Bâle en janvier, puis l’étape historique de Coupe du monde de Bordeaux en février. “Le premier tour s’est très bien passé. Victorio avait déjà gagné les trois Grand Prix CSI 5* auxquels nous avions participé cette année. Je savais qu’il pouvait le faire mais il y avait malgré tout de nombreuses inconnues car je n’ai pas beaucoup sauté avec mes chevaux pendant le confinement. Il s’était très bien comporté ici lors de la première semaine de l’Hubside Jumping puis il est rentré la semaine passée à la maison pour se reposer un peu. Jeudi, il a très bien sauté dans la première épreuve puis je l’ai senti un peu fatigué dans l’épreuve à 1,50m de vendredi. Je n’étais donc pas certain du résultat aujourd’hui. Hier, son jour de repos lui a visiblement fait beaucoup de bien. Au tour initial, il a sauté de manière incroyable. Je crois même qu’il avait rarement sauté aussi bien que ça! J’ai eu un sentiment fantastique en piste. Le barrage est allé très, très vite dans ce Grand Prix, comme dans toutes les épreuves qui se courent ici d’ailleurs. C’est d’ailleurs pourquoi j’avais choisi de monter Victorio plutôt que Tum Play du Jouas, avec lequel je ne suis pas encore assez compétitif au chronomètre. Au barrage, Victorio s’est vraiment battu pour moi et je suis très fier de lui! La semaine prochaine, je serai de nouveau en piste ici mais sans Victorio, qui va rentrer à la maison pour récupérer tranquillement.”

Au terme d’un barrage à neuf, Steve Guerdat a devancé de treize petits centièmes de seconde Edward Levy et Rebeca LS, qui ont tenu la tête de l’épreuve pendant longtemps, au point qu’on pensait acquise leur première victoire à ce niveau. Une seconde plus lent que le Normand, le Suédois Peder Fredricson, sixième cavalier au classement mondial Longines, a fini troisième sur Catch Me Not S. À noter le très probant double sans-faute de Kevin Staut et Viking d’la Rousserie, cinquièmes, la barrage fautif mais valeureux d’un autre Normand, Titouan Schumacher, huitième avec Atome Z. Impossible de passer sous silence l’excellent parcours de Pénélope Leprevost et l’étalon Excalibur de La Tour Vidal GFE, dixièmes et privés de barrage pour un centième de seconde, soit un de moins que le Belge Jérôme Guéry et l’étalon Quel Homme de Hus, membre de l’équipe belge sacrée championne d’Europe l’été dernier à Rotterdam.

Edward Levy et Rebeca LS © Marco Villanti/Hubside Jumping



Un Grand Prix à revivre gratuitement ce soir sur GRANDPRIX TV

Côté français, on saluera les bons tours à quatre points de Julien Épaillard sur Edesa’s Kzoom van de Wittemoere, Marie Demonte sur Vega de La Roche, Thierry Rozier sur Venezia d’Écaussinnes, Simon Delestre sur Berlux Z ou encore de Roger-Yves Bost sur Sangria du Coty. On a compté cinq points pour la première à ce niveau de Jeanne Sadran et Vannan, huit pour les internationaux Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch, dix pour Mathieu Billot et Quel Filou 13, victimes d’une incompréhension dans la ligne finale, treize pour Philippe Rozier et Vincy du Gué, partis en tout début d’épreuve, et pas moins de vingt-neuf pour Julien Anquetin et Blood Diamond du Pont. Pour sa part, Olivier Robert a préféré abandonner avec Vivaldi des Meneaux.

Plus tôt dans la journée, Julien Épaillard s’est adjugé une énième victoire dans le cadre de cette série de CSI de l’Hubside Jumping. Associé à son excellent Virtuose Champeix, le Normand a gagné une Spéciale en Deux Phases à 1,50m. Déjà très rapides les jours précédents, Jérôme Guéry et Simon Delestre ont complété le trio de tête associés à Eras Ste Hermelle et Chesall Zimequest. Le numéro un mondial, lui, avait déjà bien commencé la journée en finissant cinquième sur Tum Play du Jouas. À noter enfin que le Grand Prix du CSI 2* a souri à Marcus Ehning, sorti vainqueur d’un barrage à dix-sept en selle sur Cristy. Les deux et troisième places ont souri au jeune Danois Emil Hallundbæk sur High Nitro et à la Française Fanny Skalli sur Jonka-A. À la quatrième place? Steve Guerdat, le futur époux de Fanny, associé pour l’occasion à Uranie de Belcour. Pour être complet sur les résultats de cette journée des plus denses, mentionnons les performances dans cette épreuve de Simon Delestre et Hermès Ryan des Hayettes, douzièmes, Éden Leprevost Blin Lebreton et Vendetta de Cossigny, treizièmes, ainsi que de Philippe Rozier et Conrad Sunheup, quinzièmes.

L’Hubside Tour revient dès jeudi pour une quatrième et dernière semaine, en ce qui concerne cette première session post-confinement. Au programme, des CSI 4*, 2* et 1*. D’ici là, pour ceux qui n’auraient pas pu vivre en direct cet après-midi le Grand Prix CSI 5* de Grimaud, commenté en bord de piste par Kamel Boudra et Hervé Godignon, assistés de Sébastien Roullier sur le “Kiss and Cry” de l’Hubside Jumping, GRANDPRIX TV a décidé de rediffuser gratuitement cette très belle épreuve dès ce soir à partir de 21h. Pour en profiter et revivre une magnifique victoire, rendez-vous sur le site de GRANDPRIX TV.

Les résultats du Grand Prix
Les résultats de la Spéciale en Deux Phases à 1,50m
Les résultats du Grand Prix CSI 2* à 1,45m