Le Grand Complet sacre l’équipe de France et Thibaut Vallette au Haras du Pin

Ce midi au Pin-au-Haras, le mano a mano entre Thomas Carlile et le lieutenant-colonel Thibaut Vallette a tourné à l’avantage du second, trois secondes plus rapide lors du cross final avec Qing du Briot*IFCE que son cadet, deuxième sur Birmane. La troisième place est revenue à Gwendolen Fer avec Traumprinz. Ayant placé ses quatre couples dans le top cinq final du CCIO 4*-S de France, l’équipe tricolore a facilement remporté la Coupe des nations, pour la quatrième fois consécutive dans l’Orne.



Thomas Carlile et Birmane sont passés tout près d'une nouvelle victoire.

© PSV Morel/FFE

Thibaut Vallette et Qing du Briot*IFCE ont remporté l’un des plus beaux succès de leur carrière, et leur première victoire individuelle sur la scène internationale. Toujours classés, couronnés champions de France l’an passé et sacrés champions olympiques par équipes en 2016 à Rio, médaillés de bronze par équipes aux Jeux équestres mondiaux de Tryon en 2018 et doubles médaillés de bronze aux championnats d’Europe Longines de Blair en 2015, le lieutenant-colonel du Cadre noir de Saumur et son hongre de seize ans par Éolien II et une mère par Étalon Or n’avaient encore jamais gagné en individuel. Ce midi, ils ont en quelque sorte réparé cette anomalie historique en s’adjugeant le CCIO 4*-S du Pin-au-Haras, Officiel de France de concours complet et étape du circuit FEI des Coupes des nations ainsi que du Grand National.

Devant un public peu nombreux – la jauge a été limitée par les organisateurs pour d’évidentes raisons sanitaires – et masqué, quatre-vingt-trois couples se sont élancés dans le cross final de l’épreuve. Seuls six sont parvenus à boucler sans faute et dans le temps imparti de 6’14’’ le parcours dessiné par Pierre Le Goupil. Chapeau donc à Gwendolen Fer et Traumprinz, qui sont remontés de la dix à la troisième place (30,6 points), au Japonais Kenki Sato, neuvième avec Shanaclough Contadora (33,3), à Jean-Lou Bigot, dixième sur Utrillo du Halage (34,1), au Britannique David Doel, quatorzième sur Galileo Nieuwmoed (34,9), ainsi qu’à Arnaud Boiteau et Luc Château, seize et dix-neuvième avec Troubadour Camphoux (36) et Quoriano*IFCE (36,6).

Co-leaders hier après le test hippique, Thomas Carlile et Thibaut Vallette ne sont pas passés loin de ce “maxi”, mais ont concédé respectivement trois et six secondes de temps. C’est ainsi que le duo le plus expérimenté des deux a pris le meilleur sur Thomas Carlile et sa très, très prometteuse Birmane (27,8 contre 29), lauréate du CCI 4*-S de Marnes-la-Coquette il y a un mois. Karim Laghouag et Christopher Six, les deux autres équipiers choisis par Thierry Touzaint, se seront marqués à la culotte de bout en bout, terminant quatre et cinquième avec 31,4 points sur les conscrits Triton Fontaine et Totem de Brécey. Ayant placé ses quatre couples dans le top cinq, l’équipe de France a très facilement remporté la Coupe des nations de cet Officiel de France pour la quatrième année de suite, terminant avec plus de trente longueurs d’avance sur les Pays-Bas et près de quarante sur la Grande-Bretagne. Ces trois nations ont précédé la Suède, l’Italie, la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Très belle troisième place de Gwendolen Fer et Traumprinz, victorieux ici du CCI 3*-S en 2019. © Pauline Chevalier



Michael Jung n’est plus invincible

Pénalisé de 9,2 points hier à l’hippique, Michael Jung a conclu ce CCIO 4*-S sur une bonne note avec le crack Fischer Chipmunk, concédant tout de même 2,8 points de temps et se classant sixième (31,7). Le génie allemand a également lâché dix secondes sur la très expérimentée Fischer Rocana FST (34,3), treizième, preuve qu’il n’est plus aussi invincible qu’autrefois. Outre les duos déjà cités, l’Australien Kevin McNab, septième avec Scuderia 1918 A Best Friend (32,2) et le Britannique Richard Coney, huitième sur Kananaskis (32,2), ont complété le top dix de cette épreuve courue par un fort beau plateau malgré la crise sanitaire. Bien parti pour signer un très bon résultat, le Néerlandais Tim Lips, quatrième hier, s’est montré trop lent aujourd’hui, lâchant 9,2 points et finissant vingt-troisième (37,7). Troisième hier, le génial Australien Christopher Burton s’est fait piéger avec Jefferson 18, manquant la sortie du gué des lacs de l’Orne et concédant quarante points de temps(!). Sixième hier, la star néo-zélandaise Jonelle Price a écopé d’une faute sur le même obstacle (9c) avec McClaren, l’ancien complice de Mark Todd.

Saluons enfin, côté français, les autres belles performances de Victor Levecque, douzième avec son fidèle Phunambule des Auges (34,3), et de Jean-Lou Bigot, dix-septième avec Aktion de Belhême (36,2).

Le classement final individuel
Le classement final par équipes

Les Tricolores ont dédié leur victoire à Thaïs Méheust, décédée au Pin il y a un peu moins d'un an. © FFE