La Brabançonne raisonne chez les Enfants

Le Prix Cheval Liberté, support de la Coupe des nations Enfants au Fontainebleau Classic Summer Tour 2, s'est conclu sur la victoire de l’équipe belge. Nathan Vicini, Jules Denutte, Ines van Dijck et Helena Beyers ont terminé l'épreuve avec un score vierge de pénalité, venant ainsi dominer un podium cent pour cent étranger puisque l’Allemagne et la Suisse se sont emparés de la deuxième et la troisième place. À domicile, les deux équipes Tricolores ont terminé quatrième et septième du classement.



La Belgique a mis fin à l’hégémonie tricolore au Fontainebleau Classic Summer Tour 2! Après la main mise des jeunes Français dans les Coupes Poneys, Juniors et Jeunes Cavaliers la veille, c’est la Brabançonne qui a retenti cette après-midi sur le Petit Parquet, à l’occasion de la Coupe des nations Enfants Cheval Liberté. Ces cavaliers de douze à quatorze ans se sont élancés sur un parcours à 1,25m dessiné par Cédric Longis, composé de douze obstacles pour quinze efforts.

L’équipe A, sélectionnée par Jean Jacques Mathys, déjà en tête après la première manche, n’a pas flanché face aux difficultés du parcours et se sont offert la victoire avec le score de zéro pénalité. La suprématie de Nathan Vicini, Jules Denutte, Ines van Dijck a été telle que Helena Beyers n’a même pas eu besoin de prendre le départ de la seconde manche, la première place étant déjà acquise.

En effet, trois double sans-faute sont à mettre au compte de l’équipe A, déclenchant à chaque fois un tonnerre d’applaudissements dans le clan belge. Nathan et Alexia des Hauts Droits, partis en ouvreurs, ont mis leurs équipiers en confiance, alors que le cavalier courrait sa première Coupe avec sa jument de quatorze ans. Il a été imité par Jules, double sans-faute malgré une grosse touchette sur l’oxer huit avec G Star du Cartier, un alezan de quatorze ans. Ensemble, ils ont été sélectionnés pour l’épreuve par équipes l’an passé à Lamprechtshausen, où ils avaient réalisé deux tours à quatre puis zéro points. Ines et Caretina, ancienne monture de son compatriote Gilles Thomas avec qui elle a concouru jusqu’en CSI 5*, ont également fait honneur au drapeau noir-jaune-rouge pour leur première Coupe. Avec quatre points en première manche – score qui s’est annulé – Helena Beyers n’a pas eu besoin de repartir avec son jeune Matonge Of Colors, huit ans seulement, et qui participait à sa deuxième Coupe des nations après celle d’Opglabbeek en septembre 2019. Une performance d’équipe remarquable et qui a ravi leur entourage ainsi que les supporters belges présents à Fontainebleau.

“Un moment de bonheur” pour leur sélectionneur, comme il l’a déclaré à la remise des prix. “Même après vingt-et-un ans, je suis toujours très ému et ils ont été excellents aujourd’hui – et les parents aussi, c’est grâce à eux qu’ils sont là !”

 




L’Allemagne et la Suisse complètent le podium

La deuxième place est revenue à l’Allemagne. Alors qu’elles ne comptaient que deux points de temps après le premier tours – deux points de temps qui ont fait raisonner quelques jurons explicites du côté germanique – les troupes de Seemann Eberhard ont ajouté onze points à leur compteur. Vivien Bögel et Loberon, crédités à un point en première manche, n’ont pas réédité leur performance. Avec son Hanovrien de dix ans, l’amazone a fauté à deux reprises. La première fois sur l’oxer numéro dix à la suite d’un mauvais virage et sur la seconde sur le dernier oxer qui aura joué son rôle lors de cette seconde manche puisque sept couples l’auront fait tomber. Jonna Esser aux rênes de Ciance, sa grise de dix ans, a ajouté sept points à son point de temps récolté dans la première manche, la faute à un refus sur l’entrée du triple numéro quatre. Fabio Thielen et son hongre Clarino de Luxe, ont commis deux fautes en première manche puis une seule en fin de parcours dans la seconde. Dernier couple à s’élancer, Charlotte Stuppi et Asterix ont eux réalisé un magnifique double sans-faute, comme à Chevenez en octobre 2019, permettant à l’Allemagne de conserver sa deuxième place au classement.

Troisième, la Suisse a complété le podium avec son équipe B. Avec trois sans-faute en seconde manche, les troupes de Cornelia Notz ont conclu avec quatorze points au total. En effet, Lou Puch et Jeanne Sottas et Debora Burgherr, respectivement créditées à quatre et huit points, ont rectifié le tir au second tour, en selle sur Flick Flack Bs Z, Balzane du Feu et Camina du Buisson Z. Eléa Jaquet a rencontré plus de difficultés aux rênes de sa jument Romy, qui découvraient les épreuves par équipes sur le sable du Petit Parquet. La cavalière est sortie de piste les larmes aux yeux après son second tour à dix-huit points avec sa jument de quinze ans, conséquences de trois fautes en sortie de triple, sur la palanque numéro sept et l’ultime oxer.

 



La France manque le coche

Capucine Prudhomme aux rênes d'Une Sauterelle.

© Chloé Lost

Pas de podium cette fois pour les Vestes Bleues. Avec seize points, l’équipe B a terminé quatrième ex-aequo avec l’équipe B belge. Sur un Baloo D plein d’énergie, Sarah Haguenier a commis deux fautes en seconde manche sur la sortie du double numéro neuf et l’oxer numéro douze. Lisa Deruel et Udjira Rouge ont quant à elles essuyé une contre-performance en sortant de piste avec douze points récoltés sur les oxers numéro deux, cinq et dix, après un tour vierge de pénalité en première manche. Chiara Stagliano a réctifié le tir après ses huit points en première manche, puisqu’elle a terminé avec un beau sans-faute en compagnie de Aubade du Faget. Pour finir, Lou Fossey et Tequila de La Cavee ont signé deux honorables parcours à quatre points dans cette Coupe des nations.

La deuxième équipe d’Olivier Bost a terminé septième du classement avec dix-neuf points. Victor Houze a notamment écopé d’un refus sur la rivière placée en numéro six, avant de signer parcours sans-faute. Toscane Carloni Richard et Capucine Prudhomme ont terminé en quatre et huit points, respectivement aux rênes d’Ambre d'Ermisserie et Une Sauterelle. Alexandre Real et Sire de Sait Simeon ont rectifié leur faute au premier tour pour finalement conclure sur une note positive.

À noter le double sans-faute de Paris Vandousselaere, associée à Joske F pour l’équipe belge B. La faute sur l’ultime obstacle de son équipière Louise Ameeuw avec son étalon Lover Boy Z a néanmoins privé l’équipe d’une deuxième place et la Belgique d’un doublé.

Les compétitions du Fontainebleau Classic Summer Tour 2 sont à suivre en live tout le week-end sur grandprix.tv

Les résultats ici