Lola Brionne a “transformé son stress en énergie positive” pour empocher le Grand Prix de Fontainebleau

Lola Brionne et Clémentine ont ajouté ce soir une nouvelle ligne à leur palmarès, et non des moindres! Le couple s’est imposé dans le Grand Prix My Crio, au Fontainebleau Classic Summer Tour 2. Avec un double sans-faute, elles ont empoché la deuxième épreuve reine du week-end, après avoir déjà remporté la Coupe des nations avec l’équipe de France. Elles ont devancé leur coéquipière Anna Szarzewski, aux rênes de l’excellent Vaughann de Vuzit et battus pour un centième. La Belgique a complété le podium grâce à Seppe Wouters, en selle sur Kandide Van Seven Oaks.



Le terrain d’honneur a vibré cette après-midi à l’occasion du Grand Prix du CSIO Poneys aux couleurs de My Crio. Lola Brionne a achevé son week-end au Fontainebleau Classic Summer Tour 2 de la plus belle des manières en s’imposant avec Clémentine, signant un magnifique double sans-faute. Troisième Grand Prix cette année pour Lola et sa complice, déjà aux honneurs lors des CSIP de Bordeaux en février et Sainte-Cécile en juillet. Une belle revanche également pour le couple, vainqueur de la Coupe des nations Back On Track hier avec l’équipe de France, mais pénalisé de dix puis quatre points.

“Je suis très contente de ma ponette qui a été géniale. Elle est tout le temps à l’écoute. Par rapport à hier, j’étais quand même stressée. J’ai transformée ce stress en énergie positive! Le parcours était technique et un peu plus gros qu’hier, surtout le triple face à la lice et qui reculait beaucoup les poneys. Ceci dit, mon parcours s’est déroulé très naturellement et je suis très fière de Clémentine. Je n’ai pas remis la main une seule fois dans mon  barrage. Je ne sais pas ce qui a fait la différence avec Anna. Aujourd’hui, la chance était de mon côté! (Rires)”, s’est exprimée avec émotions la jeune amazone. 

Seulement quatre des trente-et-uns cavaliers ont trouvé la clé du parcours à 1,30m concocté par le chef de piste Arnaud Richou, qui proposait douze obstacles pour quinze efforts. La rivière, placée en neuvième position, affichait dix-neuf degrés – un peu frais pour se risquer à tomber dedans au vu du temps bellifontain. La fin de parcours s’est révélée délicate, l’oxer placée à l’entrée du double numéro dix et l’oxer suivant, en direction des tribunes du terrains d’honneur du Grand Parquet ayant occasionné respectivement huit et neuf fautes. Véritable juge de paix, cet obstacle numéro onze a notamment réduit en cendres les espoirs de qualification pour le barrage de la Belge Merel Braspenning aux rênes de Parco Van'T Hollandhof ainsi que de la Tricolore Emma Douillet, associée à Cabott Cove du Pena, qui courraient ici leur premier Grand Prix CSIOP. Le temps accordé de quatre-vingt-deux secondes n’aura lui pas posé de difficulté majeure.



Un centième sépare Lola Brionne d’Anna Szarzewski

Pour la Belgique, Seppe Wouters et Kandide Van Seven Oaks ont pris la troisième place.

© Chloé Lost

Parties en troisième position, les futures gagnantes Lola Brionne et Clémentine ont signé le premier sans-faute de l’épreuve. Elles sont suivies peu de temps après par leur équipière dans la Coupe hier, Anna Szarzewski. En selle sur Vaughann de Vuzit, l’amazone a fortement touché l’obstacle numéro un mais le fils du crack Dexter Leam Pondi a répondu présent tout au long du parcours pour terminer sans pénalité, assurant la tenue d’un barrage.

Les cavalières de l’équipe de France était décidément en grande forme, puisque Junie Buisson et son Vertige de Belebat, deuxièmes de la Coupe des nations, ont eux aussi validé leur ticket pour le barrage grâce à un parcours maîtrisé du début à la fin. Il faudra attendre l’antépénultième partant pour voir un quatrième couple s’inviter au barrage. Seppe Wouters, en selle sur Kandide Van Seven Oaks, a assuré la présence de la Belgique pour la bataille finale, sans-faute malgré une petite touchette sur l’ultime oxer.

C’est donc un match franco-belge qui a déterminé l’ordre de classement. Lola et sa grise ont ouvert le barrage. Déterminée, elles ont donné le tout pour le tout et ont déroulé une seconde partition parfaite. Elles ont imposé le temps de référence, 40’’10. À leurs trousses, Anna et son hongre de onze sont partis sur le même rythme. Le duo a galopé avec audace jusqu’au dernier oxer. Intraitable, le chronomètre s’est arrêté sur 40’’11. Le couple doit s’avouer vaincu pour un centième rageant, mais la cavalière affichait un beau sourire en sortie de piste. Troisième à s’élancer, Junie et Vertige de Belebat ont fait tomber le premier plan de l’oxer numéro un (anciennement numéro trois, qui n’avait été à l’origine que de trois fautes lors du tour initial). Ils concluent finalement avec quatre points et un temps de 41’’83.

Côté belge, Seppe Wouterset sa jument de dix ans n'ont pas su être assez rapides. Le demi-tour pour se rendre sur les éléments B et C de l’ancien triple paraissant notamment plus large que celui de Lola et sa Clémentine. Le cavalier a néanmoins tenté le tout pout le tout en lançant sa baie à toute vitesse sur le dernier obstacle, mais cela n'a malheureusement pas été suffisant pour rattraper son retard. Ils ont pris la troisième place, avec le dernier double sans-faute en 41’’30.

 




Une faute rageante pour Ilona Mezzadri

Double sans-faute dans la Coupe des nations, Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z ont écopé d'une faute.

© Chloé Lost

Belle performance pour Léa Laurencin et son Very de Bennes, qui ont terminé avec une seule faute sur un des juges de paix du parcours, l’oxer dix en entrée de combinaison. Ce Grand Prix est à l’heure actuelle leur parcours le plus important réalisé à l’international, ce qui augure de belles choses pour la suite.

Ouvreurs de l’épreuve, Baptiste Eichner et Alibi de La Buqueuse, un hongre descendant de Dexter Leam Pondi et déjà vainqueur du Prix GRANDPRIX à 1,25m jeudi, ont écopé de vingt points de pénalités, renversant le milieu et la sortie de triple, la palanque numéro six ainsi que les deux derniers obstacles.

Les expérimentées Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z ont manqué de chance aujourd’hui, fautant sur le dernier oxer. Rageant!

Lou-Mai Flipo a quitté le terrain d’honneur du Grand Parquet avec le lourd score de vingt-six points, aux rênes de Qaid de La Seulles, subissant notamment une dérobade sur l’oxer placé en troisième position.

L’Allemande Jonna Esser a jeté l’éponge dès l’obstacle deux, après avoir essuyé un refus de Catness 8 sur le premier oxer.

Jeanne Hirel a écopé de quatre points après une faute sur l’oxer numéro cinq de sa deuxième monture, l’étalon Vedouz de Nestin. Le couple conclut un très beau week-end, déjà marqué par une première et deuxième place.

C’est donc sur un doublé tricolore dans le Grand Prix que s’est achevé ce week-end de compétition pour les couples Poneys engagés dans le CSIOP. Demain, les Enfants, Juniors, Jeunes Cavaliers et les cavaliers de Moins de vingt-cinq courront leurs Grands Prix pour le dernier jour de compétition.

Les compétitions du Fontainebleau Classic Summer Tour 2 sont à suivre en live tout le week-end sur grandprix.tv

Les résultats ici