Steve Guerdat se venge dans le Grand Prix CSI 2* de l’Hubside Jumping

Steve Guerdat ne rentrera pas bredouille en Suisse ce soir. Battu pour la première fois de l’année en Grand Prix CSI 5* hier soir avec l’extraordinaire Victorio des Frotards, le Jurassien n’avait pas fait retentir son hymne cette semaine à l’Hubside Jumping. Ce midi, il a rappelé à ses rivaux qu’il restait le meilleur cavalier au monde, remportant avec maestria le Grand Prix du CSI 2* de Grimaud avec la vive Ulysse des Forêts. Il ne s’en est toutefois fallu qu’un d’un centième de seconde pour que Jérôme Guéry ne s’impose avec le jeune Eldorado WP, tandis que Roger-Yves Bost s’est classé troisième sur le très prometteur Cassius Clay VDV.



Treize obstacles, seize efforts et quarante-neuf candidats au départ, dont quelques grands champions, des jeunes en devenir et des amateurs en quête de belles sensations. Telles étaient les données chiffrées avant le coup d’envoi de ce Grand Prix, disputé sous un ciel bleu et dans une atmosphère légère et venteuse. Comme hier soir, le parcours de Grégory Bodo s’est montré suffisamment sélectif pour ne laisser que dix couples accéder au barrage – belle performance! Et une fois encore, la finale au chronomètre s’est avérée plaisante à regarder.

Ouvreurs de ce barrage, la Française Fanny Skalli et le Amitié des Douces ont notamment fauté sur le vertical 5, une barrière blanche et très étroite, lâchant huit points pour se classer huitièmes. Plus expérimentés Jos Verlooy et Caracas, vainqueurs de la finale mondiale des Coupe des nations Longines en 2018 à Barcelone mais aussi des Grands Prix CSIO 5* de Rotterdam et CSI 5* d’Ascona, ont commis une grosse faute sur l’oxer 16, troisième difficulté du parcours réduit. S’en est suivie une volte, puis une autre faute sur le dernier obstacle, d’où dix-huit points et la dixième place pour le Belge. Pour la France, Grégory Rulquin et Verdi des Forêts ont concédé seize points sur l’oxer 16 puis le suivant, le fameux vertical 5, et les deux derniers, finissant neuvièmes. L’Américaine Jessica Springsteen s’en est mieux tirée, mais n’a pu empêcher une faute d’antérieurs de RMF Tinkerbell sur l’avant-dernier, le vertical 12. Le premier double sans-faute a été l’œuvre d Roger-Yves Bost et Cassius Clay VDV, un gris impressionnant de puissance et d’élasticité, qui semble présenter toutes les qualités, à affiner bien sûr, d’un très grand cheval. Cette performance a valu la troisième place au Francilien.



“C’est donc positif de finir comme ça”, Steve Guerdat

Malgré un final à toute vitesse, le Colombien René Lopez et l’expérimenté Con Dios III ont été moins rapides, finissant bons cinquièmes. L’Allemand Christian Ahlmann et Calvino 76 ont fait un peu mieux et de belle manière pour terminer quatrièmes. Le Belge Niels Bruynseels et Donatella-D ont eux aussi péché sur le 16 et ont terminé septièmes. Numéro un mondial, Steve Guerdat comptait forcément parmi les favoris, d’autant qu’Ulysse des Forêts s’était déjà classée deuxième en Coupe du monde à Madrid il y a deux ans. Cela n’a pas manqué: le couple a amélioré d’un petit quart de seconde le chrono de Bosty et son puncheur. Restait à venir le Belge Jérôme Guéry, qu’on imaginait pas trop dangereux compte tenu du jeune âge d’Eldorado WP, huit ans. Et pourtant, faisant preuve d’une superbe fluidité, presque sans forcer, la paire a bouclé sa chevauchée avec juste un centième de moins. Voilà un couple qu’il faudra suivre.

“Ulysses des Forêts est une jument qui ne manque pas d’expérience. Elle était là pour ce Grand Prix, c’était ce qui était prévu. Je préférais l’engager dans cette épreuve plutôt que dans les intermédiaires du CSI 5*. Elle a été super, c’est une jument très compétitive et j’essaie toujours de la prendre avec moi quand j’ai de la place. Elle reviendra plus d’une fois à Grimaud, c’est sûr! Il est bon d’avoir des jeunes chevaux mais aussi d’autres plus compétitifs pour essayer de gagner quelques épreuves (rires). C’est le dernier jour de ce concours et c’est ma première victoire cette semaine. Cela fait toujours plaisir, surtout que mes chevaux ont bien sauté mais que je ne les ai pas toujours bien montés. C’est donc positif de finir comme ça”, a déclaré le vainqueur, toujours aussi perfectionniste.

Les résultats du Grand Prix CSI 2*
Le parcours du Grand Prix CSI 2*

Revivez le barrage victorieux de Steve Guerdat et Ulysse des Forêts