Don VHP Z se retire du sport

Don VHP Z en a terminé avec le sport. Le puissant étalon, fils de Diamant de Semilly, ne retrouvera plus les terrains de concours et profitera désormais de sa retraite. Fidèle partenaire du Néerlandais Harrie Smolders, l’alezan brûlé se consacrera à présent à sa carrière à l’élevage, après avoir enchaîné les sans-faute au plus haut niveau pendant près de sept années. Au cours d’une belle cérémonie, organisée dans le cadre du CSI 5* de Valkenswaard, aux Pays-Bas, le charismatique étalon a foulé une dernière fois une piste de compétition.



Le charismatique étalon s'est présenté une dernière fois en piste, samedi 12 septembre.

© Sportfot

Il sait ce qu'il faut faire et est entièrement dévoué. Il apprécie ses bonnes performances. Don et moi sommes un couple inséparable, j'ai vraiment aimé le monter et il va beaucoup me manquer”, saluait Harrie Smolders, vendredi 11 septembre, au moment d’annoncer la retraite de son fidèle compagnon, âgé de seize ans. Associé depuis le printemps 2014, le duo aura connu de nombreux succès à travers le monde. D’abord monté par la Britannique Louise Simpson, puis par l’Américaine Saer Coulter, et enfin par l’Allemand Markus Beerbaum, c’est finalement sous la selle du Néerlandais que Don VHP Z s’est révélé aux yeux du plus grand nombre. 

Né en 2004 dans les prairies de Guy De Schuymer, dans le Brabant Flammand, à Diest, à l’est de Bruxelles, Don VHP Z totalise, à la fin de sa carrière plus de deux millions d’euros de gains ! Fils du chef de race Diamant de Semilly, le puissant alezan brûlé n’est autre que le frère utérin de Carlos Z, grand vainqueur international avec l’Américain McLain Ward et le Belge Nicola Philippaerts. 

Aux côtés de Harrie Smolders, Don VHP Z a accroché de nombreux Grands Prix à son palmarès. Souvent présenté sur les lucratifs circuits du Longines Global Champions Tour (LGCT) et de la Global Champions League, la paire a signé pas moins de cent-onze (!) parcours parfaits à 1,60m. Sur ses vingt-sept Grands Prix LGCT, le petit-fils de Voltaire a terminé onze fois sur le podium, décrochant les étapes de Hambourg, en 2018, deux ans après s’être emparé de celle de Rome. Au service de leur équipe nationale, Harrie Smolders et son complice ont signé de nombreux double clear rounds, notamment à La Baule et Rotterdam il y a deux ans. 

En 2017, le duo avait aidé les Pays-Bas à graver leur nom au palmarès de la finale Longines du des Coupes des nations, quelques semaines après avoir été paré d’argent aux Européens Longines de Göteborg. L’année suivant, Don VHP Z prenait part à son dernier championnat. À Tryon, l’étalon avait terminé vingt-troisième. Copropriété de son cavalier et de la société Copernicus Stables LLC, le Zangersheide avait effectué quatre parcours à Lier, en juillet, après avoir été contraint au repos par la pandémie de Covid-19. Encore deuxième l’an dernier dans le Grand Prix 5* de Bruxelles, le charismatique athlète qu’est Don VHP, profitera désormais de sa retraite.

"Il a sans cesse produit des sans-faute, sur des épreuves à 1,60m. Il est unique en son genre et je ne pense pas que beaucoup de chevaux pourront égaler cela. Il m'a amené au rang de numéro un mondial, il m'a apporté le titre du Longines Global Champions Tour, toujours sous pression, il était incroyable", s’est ému Harrie Smolders avant d’effectuer son dernier tour d’honneur avec Don VHP Z, samedi 12 septembre, sur la piste de Valkenswaard. Désormais, le grand et puissant alezan brûlé se consacrera à sa seconde carrière, celle de reproducteur. Encore assez peu utilisé en France, où il compte six produits, dont le plus vieux est né en 2012, Don VHP Z devrait sans nul doute transmettre ses qualités à ses produits. Citons notamment Z7 Regal Don, déjà très impressionnant et régulier avec Shane Breen sur les épreuves internationales réservées aux chevaux de sept ans, ou encore Paris 16, dix ans et classée jusqu’à 1,45m avec la Britannique Nicole Pavitt.