Denis Lynch tient les Bleus en respect à Grimaud

Denis Lynch s’est adjugé le Grand Prix du troisième CSI 5* disputé cette année à Grimaud, dans le cadre de l’Hubside Jumping. En selle sur Cristello, l’Irlandais a devancé… trois couples français: Simon Delestre, deuxième sur Hermès Ryan des Hayettes, Julien Épaillard, troisième sur Queeletta, et Nicolas Delmotte, quatrième avec Urvoso du Roch. Retour sur une très belle épreuve.



Débuté sous un ciel chargé et sombre, dont les nuages se sont même allégés de quelques gouttes, le Grand Prix du troisième CSI 5* disputé cette année dans le cadre de l’Hubside Jumping, à Grimaud dans le Var, s’est achevé sous un chaud soleil. Si l’astre a eu le bon goût de revenir briller au-dessus de la grande piste de l’écurie du Golfe de Saint-Tropez, rien n’aurait vraiment pu ternir le spectacle proposé aujourd’hui par les chevaux et cavaliers, sur les parcours de ce beau diable d’Uliano Vezzani, et notamment celui du barrage. Le maniabilité des chevaux et la vista des cavaliers a été particulièrement mise à l’épreuve sur un tracé très tournant, presque étourdissant.

Celui du tour initial n’a été bouclé sans faute que par neuf des quarante-six couples au départ, dont cinq représentant la France. Saluons aussi les parcours à un point du Chilien Agustín Covarrubias, onzième sur Teavanta II C, et surtout de Grégory Cottard, dixième avec la très prometteuse Bibici, âgée seulement de neuf ans, ainsi que le très bon tour à quatre points de Laurent Goffinet et Atome des Étisses, qui n’ont renversé que le dernier obstacle, un vertical défendu par une délicate palanque, vraisemblablement par peur de ne pas rentrer dans les temps… Pour les autres Tricolores, cette épreuve fut plus compliquée. Ainsi, on a compté huit points pour Edward Levy et Uno de Cerisy, battus sur l’oxer 3 et le vertical 4 sur bidet, neuf points pour Roger-Yves Bost et Castle Forbes Vladimir, piégés sur les mêmes obstacles, ainsi que pour Mégane Moissonnier et Baïkal de Talma, qui ont échoué sur l’oxer 7 et le vertical 13. Mathieu Billot en a concédé douze sur Lord de Muze, Olivier Robert, quatorze avec Vivaldi des Meneaux, et Titouan Schumacher, seize sur Atome, pourtant deuxième du Grand Prix CSI 4* de dimanche dernier.



Deuxième grande victoire de l’année pour Denis Lynch

La finale au chronomètre s’annonçait spectaculaire et indécise… et elle le fut! Avec l’excellente Cassandra, l’Américaine Paris Sellon, partie en ouvreuse, a fauté sur le troisième effort du parcours, l’oxer d’entrée du triple, réduit en double. Dans la foulée, Nicolas Delmotte a signé le premier double sans-faute sur un Urvoso du Roch en très grande forme, mais l’ampleur de leurs courbes laissait présager que leur chrono ne suffirait pas à offrir une nouvelle victoire au Nordiste, lauréat du Grand Prix CSI 4* de dimanche dernier et finalement quatrième aujourd’hui. Denis Lynch l’a aussitôt prouvé par l’exemple, suivant un tracé plus serré avec l’excellent Cristello, notamment en fin de parcours, pour devancer le Français d’une seconde et demie. Simon Delestre est passé tout près, à dix-huit centièmes de seconde, d’emporter la décision sur un Hermès Ryan des Hayettes des grands jours. Le génial petit alezan a peut-être un peu trop surviré en fin de parcours, offrant tout de même une belle deuxième place au Lorrain.

Pénélope Leprevost, elle, n’a pas pu tenir la même cadence avec le tout bon GFE*Excalibur de la Tour Vidal, trois secondes plus lent que Ryan et finalement sixième. Une seconde et demie plus rapides, le Belge Pieter Devos et son fidèle Apart ont fini cinquièmes. Pour Kevin Staut et Tolède de Mescam*Harcour, il y a eu douze points, concédés sur l’entrée du double et les deux derniers verticaux, pour la neuvième place. Deux fautes, sur l’oxer 3 et la sortie du double, pour le Suisse Steve Guerdat et Uranie de Belcour, huitièmes. Seul Julien Épaillard pouvait encore priver Denis Lynch de la victoire, mais le Normand, qui a sérieusement tenté sa chance avec la vive et respectueuse Queeletta, n’est pas allé assez vite en fin d’exercice, et a fini troisième.

À noter que c’est la deuxième victoire de l’année en Grands Prix de niveau 5* pour Denis Lynch, qui s’était déjà imposé en Coupe du monde Longines en janvier à Leipzig avec GC Chopin’s Bushi. 

Les résultats
Le parcours 

Revivez le barrage gagnant de Denis Lynch et Cristello grâce aux images de GRANDPRIX.tv, diffuseur officiel des épreuves de l’Hubside Jumping