Étoile de Béliard, maîtresse du championnat des six ans!

Elle est immense par la taille, par sa générosité et elle est en train de se construire un palmarès tout aussi grand. Étoile de Béliard a dominé le championnat de France des six ans sans sourciller au Haras national de Pompadour, et a gagné haut la main son billet pour le Mondial du Lion-d’Angers! Un championnat qui fut passionnant et a apporté son lot de surprises à chaque test.



Étoile de Béliard a parfaitement maîtrisé les dificultés du cross des six ans à Pompadour.

© Pauline Chevalier

Depuis de nombreuses années, il est le cavalier de la grande semaine trustant tous les titres de chaque génération ou presque. Thomas Carlile est un cavalier hors du commun, un travailleur acharné, formateur de jeunes chevaux de génie. Certes la Tom Team lui permet d’avoir de nombreuses montures et l’expertise discrète mais sure de Gérard Brescon, éleveur de l’élevage de la Béliard assure un champion à chacune des générations ou presque. Associant Philippe Lacaze et la famille Sisqueille, la partition est complète pour que la symphonie Carlile soit parfaite. Après First Lady du Destin et Fair Lady des Broucks, c’est Etoile de Béliard et Es Igual qui se sont brillamment distingué en six ans. Un dressage appliqué et expression permet à la grande fille d’Upsilon et Palme de Moyon par Barbarian de prendre la tête. Galopant avec aisance et franchise, le cross est une formalité. Le tour d’hippique parfaitement maitrise vient ajouter une cinquième victoire quasiment d’affilée pour cette jument hors norme. Gérard Brescon est un éleveur comblé qui exprime peu sa joie mais qui savoure pleinement ces moments magiques.



Elite de la Mouline, un autre gris qui va aller loin

© Pauline Chevalier

À la deuxième place, Jonathan Cisternas confirme qu’Elite de la Mouline porte parfaitement son nom. Remarqué dès la reprise des concours au Lion-d’Angers, Élite a tout pour lui. Pouvant être un peu émotif notamment s’il y a du monde sur la piste de saut d’obstacles, il a l’étoffe d’un grand. Ce fils d’Eldorado de Hus et Samba du Lattay par Joeris est né chez Danièle Doumergue et appartient à l’écurie AJC. Septième après le dressage son splendide cross et surtout son hippique parfait permettent à Elite et Jonathan de s’octroyer le premier accessit.

La dernière marche du podium est occupée par un autre membre de la Tom Team: Es Igual. Ce bel alezan se révèle à chaque concours. C’est le fruit d’un croisement très symbolique puis il allie le sang d’Upsilon en tant que père et celui de Ténarèze par la mère : Utopie du Maury par Quatar de Plapé. Né chez Mapie et Patrick Sisqueille, Es Igual appartient à Thomas Carlile mais également à Jean-Pierre Blanco l’entraineur adjoint au dressage pour l’équipe de France de concours complet et ancien cavalier de l’équipe de France lui-même. Un dressage en progression mais encore parfois distrait suivi d’un cross facile et un jumping aérien et démonstratif lui font effectuer une belle remontée de la douzième à la troisième place.



Es Igual, un produit en or de l'élevage Sisqueille

© Pauline Chevalier

Inutile de demander à Thomas Carlile s’il était heureux de sa Grande Semaine édition 2020 puisqu’il truste les podiums avec quatre des cinq chevaux présents (sa dernière monture étant classée). Après avoir remporté le Championnat de France des sept ans la semaine dernière, le talentueux cavalier du Lude aura l’embarras du choix pour participer au Mondial du Lion-d’Angers. Dans la suite du classement, le sans-faute au saut aura permis de très belles remontées. Issue d’un petit élevage d’une passionnée de complet de la première heure, juge amateur et surtout fan des chevaux dans le sang, Eventing de Fay a apporté des émotions intenses à Stéphanie Werthmann, sa cavalière propriétaire, et Marie-Claude Samour, son éleveuse, présente chaque année à Pompadour. L’immense gris a aussi mis à l’honneur le sang de Master van de Helle et Ultime de Barbereau par Marco du Fot. Casanova de Bel Air Z (Cassaro Z et Saphira de Bel Air par Caritano Z) et Benjamin Massie font une remontée similaire passant de la dix-huitième à la cinquième place devant Eden des Muzes (Viking du Bary et Sanran Shugar par Marchand de Sable) et Didier Dhenin.

Le saut d’obstacles a apporté son lot de désillusions ou déceptions. Le champion de France des cinq ans 2019, Embrun de Reno ne peut effectuer le doublé. Un dressage pas aussi éclatant que d’habitude, un très beau tour de cross et malheureusement une barre au jumping, écartent le fils d’Elliot MC et Hamaris d’enfer par Tamaris de Etangs, et Karim Laghouag d’une éventuelle qualification pour le Mondial du Lion . Après une très belle prestation au dressage et un cross sans faute, Jérémy Dupont confirmait sa montée en puissance observée pendant la saison avec son joli cheval noir Eden de Mataly (L’Arc de Triomphe et Occitane de Logerie par Duc du Murier). Mais un lourd score au saut lui font perdre le podium et le classement. Ce n’est que partie remise pour ce beau cheval noir issu de l’élevage de son cavalier qui avait déjà valorisé la mère d’Eden en hippique. C’est un peu le même scénario pour Alexis Goury et Elastic Girl Blanche (Canturo et Remake For Ever par Banboula du Thot) alors que tout semblait bien partie pour le jeune Saumurois.

Cette génération de chevaux de six ans demeure prometteuse et de nombreux chevaux dans le sang, réactifs, très francs et bon galopeur sur le cross la compose.

Tous les résultats