Le Limousin à l’honneur dans le championnat Anglo-arabe

Les éleveurs d’Anglo-Arabes avaient répondu en nombre important pour cette finale 2020, qui incluait cette année une section endurance. Les chevaux nés en Limousin ont été très performants en 2 et 3 ans. Indigo de la Para avait déjà séduit les juges lors du régional qualificatif. Il réitère à Pompadour une prestation très remarquée.



Une génération de deux ans hétérogène mais avec des très bons éléments.

Ivresse du Vialard, splendide championne des 2 ans section I et II

© Pauline Chevalier

Le résultat du championnat des deux ans fait état d’une génération de deux ans assez hétérogène. Il est vrai qu’à cet âge, les jeunes poulains sont encore en pleine évolution et il faut encore attendre quelques années avant de les voir en pleine possession de leur moyen. L’Association Cheval Limousin de la région Nouvelle-Aquitaine été ravie de voir que les quatre gagnants étaient issus de ces adhérents, des éleveurs du Limousin ou de la région limitrophe.

Du côté des pouliches section I et II, Ivresse du Vialard succède à sa demi-sœur Hosana du Vialard. La très chic fille de Cestuyla de L’esques et de Juste Bien par Iago C a été régulière, respectueuse et distinguée sur l’ensemble des ateliers. Née chez Bernard Domecq Cazaux, Ivresse présente une belle souche génétique et de très belles aptitude sportive. Elle l’emporte avec 7,57.

Isis des Loges par Nathan de la Tour et Violine des Loges par Hurry Up confirme également sa qualité comme ses frères avant elle : Galileo et Furioso. Jean-Louis Aussure son naisseur a de quoi se réjouir. Sa pouliche est deuxième avec 7,17.

Idole de Serrat complète le podium avec la note de 7,12. Cette jolie pouliche sportive et régulière est une fille de Cestuyla de l’Esques et Anémone de L’Ocean par O’Pif d’Ivraie née chez Yves Olivier qui avait acheté la mère à la suite de sa prestation à Pompadour en trois ans.

Pour les mâles, Ionysos du Lys l’emporte avec la même moyenne que sa collègue femelle. Ce très chic et très typé fils de Don Giovanni de Bearn et Parodie Kalone par L’Escarfast, né à l’élevage du Lys de Thierry Ripoche, arbore de vraies qualités sportives même s’il doit encore prendre de la maturité physique. 

Pour les Sections III, It’s D’oc a une nouvelle fois mis tout le monde d’accord chez les femelles. La fille de Canturo et Osière d’Oc par Osier du Maury de Bernard Chevalier est une puissante jument noire avec de gros moyens à l’obstacle. Chez les mâles, Indigo de la Parra issu lui-aussi de Canturo, présente un physique plus léger mais lui-aussi une vraie puissance et facilité sur les barres. Il est né à l’élevage de Dominique Crozes et est issu de Alizée de Tayac par Gral des Vernières. Il termine le concours avec la moyenne de 7,73, soit la meilleure note des jeunes chevaux de deux ans.



Des trois à l’avenir sportif prometteur

Hautbois d'Olympe, champion suprême des 3 ans

© ANAA/DR

De très beaux sujets étaient en lice dans le championnat des trois ans. Évalués en liberté, au modèle puis monté, les trois ans, moins nombreux que les deux ans, ont été assez appliqués. Là aussi, le Limousin se distingue en remportant trois des quatre sections.

Pour les femelles section I et II, Hantix, fille de Quantix et Odalix par Ithuriel, né chez Philippe Paladi Noel s’impose avec 7,01.

Pour les mâles section I et II, Hautbois d’Olympe est le meilleur de sa génération. Après s’être distingué lors de la qualificative étalon SF, le fils de Business et Rhapsody d’Olympe par Fusain du Defey, né chez Pierre De la Serve et appartenant à Dominique Théau, a éclaboussé de sa classe cette génération. Noté 9 au modèle, il obtient une moyenne générale de 8,52 avec 8,2 aux allures et au saut monté. C’est un élément à suivre l’an prochain sur les pistes de concours.

Hélios Clémentine rassemblant le sang de Must’Pom et Princes Paola du Hinx Reve du Thil a lui été magristral au saut en liberté, noté 9. Le joli mâle d’Amélie Michon obtient 7,90 de moyenne.



Isadora Pompadour, une pépite Anglo-Arabe

Isadora Pompadour, une pépite anglo-arabe

© Pauline Chevalier

Du côté des sections III, Isadora Pompadour n’a pas failli à son statut de favorite même si elle a été moins à son aise sur la ligne de saut en liberté. La fille de Jarnac et d’Idylle du Thil par Osier du Maury, née à la Jumenterie de Pompadour et mise en valeur par Arnaud Capdeville, est une petite crack en puissance. Chic, très typée, sportive, pleine de sang, de style et de respect, elle a pris le chemin de l’École nationale d’équitation (ENE) pour pouvoir avoir une carrière sportive à la hauteur de son talent en concours complet. Elle obtient la moyenne finale de 8,21.

Hippie de Brenne se positionne à la seconde place avec 8,04 de moyenne. Née chez Carine Van Ingen, Hippie est une fille de Fusain du Defey et Diamentine de Brenne par Cardero*Champs Elysée. Notée 8,04, Hippie présente des aptitudes sportives indéniables.

Hydile Force par Sumum d’Ossau et Reva Force par Quatar de Plapé complète le podium. La protégée de Pascale Force obtient 7,29 de moyenne et pourrait être plus expressive dans ses allures afin d’améliorer ses aptitudes sportives.

 

Chez les mâles, le splendide fils de la crack Encore une médaille par Véloce de Favi et d’Uspilon a marqué les esprits. Cet immense bai plein de force, de chic, de présence est lui aussi né à la Jumenterie de Pompadour. Il doit encore apprendre à gérer son physique et ses émotions mais nul doute qu’avec 8,33 de moyenne dont 8,8 au saut en liberté, un bel avenir sportif et de reproducteur s’ouvre à lui. Elfe de Pompadour est lui parti en direction du Pin pour travailler, pour le moment, en jumping avec Alban Notteau.  

Hipster Domerguie prend la seconde place et remercie les éleveurs Patricks Loudière et Kirsten Blanchetta de leur investissement permanent pour la race. Ce fils de Jaguar Mail et Vitphile par Véloce de Favi est lui aussi l’Anglo-Arabe chic, avec de la taille, respectueux, sportif et charismatique qu’il faut produire. Il obtient 7,97 tout comme le troisième Hearton de Cahuzac.

Cet élégant et bien fait gris issu de Sandjak Nedjama et Fiona du Suary par Clinton présente un croisement assez original pour la race. Meilleur que son prédécesseur aux allures montées, Hearton de Cahuzac a ravi son naisseur David Gony.

Ce championnat 2020 aura permis d’admirer de beaux éléments de l’élevage Anglo-Arabe qui ont l’espère seront présents l’an prochain pour confirmer sur les pistes de concours.

Les résultats ici