Thai Polo & Equestrian Club, ou l'Asie à l'heure des sports équestres

Étendu sur quelques deux cent cinquante hectares, le Thai Polo & Equestrian Club est niché au cœur de la nature thaïlandaise, à l’est de la fameuse station balnéaire de Pattaya et à seulement une heure et demie de Bangkok, l’énorme capitale du royaume. En termes de luxe, de raffinement, de qualité et de pratique sportive, ce domaine est unique en son genre sur le continent asiatique.



article-block1

© Dominic James

Créé en 2005 sous le nom de Thai Polo Club, ce splendide domaine asiatique était d’abord dédié à la pratique du polo. Ce n’est que quelques années plus tard que les sports équestres olympiques s’y sont fait une place. À l’origine de ce fabuleux endroit, Harald Link, président de la Fédération équestre d’Asie du Sud-Est, et Nunthinee Tanner, considérée comme la première joueuse de polo en Thaïlande. Avec les années, le petit centre s’est développé pour accueillir aujourd’hui quatre-vingts chevaux mis à disposition des membres et invités du club. Plus qu’un sport, le polo est une véritable culture. Pour la perpétuer au-delà du terrain, les espaces communs ont été pensés et élaborés par Nunthinee, mue par son amour et sa passion pour le sport. Grâce à ces espaces, peu importe où il est assis dans le club house, le public peut toujours observer les matches dans le confort et le style.

Autre endroit merveilleux pour se prélasser et se détendre après une partie de polo, le Chukka Bar. Il s’agit d’une réplique exacte du fameux bar de polo niché au cœur du Langham Hotel, à Londres, véritable attraction depuis 1865. L’original ayant fermé ses portes en 2006, il s’est comme réincarné au Thai Polo & Equestrian Club. En ce lieu magique, multiples trophées de polo, photos d’époque ou pièces d’équipement des joueurs ornent les murs de la salle, créant une atmosphère chaleureuse et sportive. 

Le club thaïlandais comporte trois terrains de polo, à taille réglementaire, mais aussi deux terrains d’entraînement ainsi qu’une écurie pouvant accueillir pas moins de deux cent cinquante chevaux. Recouverts d’une herbe verte et grasse, ils donneraient à n’importe quel néophyte l’envie de se mettre en selle, maillet à la main. L’un est entouré de palmiers et adjacent au magnifique golf de Thaïlande, ce qui en fait l’un des plus somptueux terrains du pays. Autre rectangle, autre paysage, puisqu’un autre se trouve au pied d’une falaise, créant une ambiance particulière et mettant en avant l’incroyable nature des environs de Bangkok. Depuis 2014, un système de drainage a été installé sous ces terrains afin de pouvoir contrer la spectaculaire et traditionnelle mousson et ainsi jouer par tous les temps. Ce complexe est inspiré des fameux terrains argentins sur lesquels se joue notamment l’Argentina Open. Son herbe riche et souple prépare idéalement les joueurs asiatiques aux conditions qui les attendent outre-mer.

article-block2

© Dominic James



Des infrastructures complètes

article-block3

© Dominic James

Peu à peu, les sports équestres ont également trouvé leur place dans ce très beau club. En 2007, le réputé chef de piste australien Wayne Copping a reçu la lourde de tâche d’implanter un parcours de cross de niveau international sur un vaste terrain verdoyant. L’idée était de créer un endroit pouvant recevoir des compétitions internationales de haut niveau, à l’image des Jeux de l’Asie du Sud-est. Un premier concours complet international s’est ainsi tenu en avril 2007. À cela s’ajoutent un parcours d’endurance, une piste couverte pleine de charme ainsi que des installations pour un Derby, le tout faisant de ce centre le plus grand site équestre multifonctionnel de toute l’Asie. Lors des concours de saut d’obstacles, une partie des terrains de polo se transforme en salle de jeux pour les cavaliers, ce qui confère un cadre unique et original au sport. Nourrie d’une vraie ambition internationale, le Thai Polo & Equestrian Club (TPEC) s’est donc aménagé des pistes de haute qualité, dont une dédiée au dressage, fait unique en Asie. 

Les écuries, elles, se divisent en trois barns spacieux et luxueux. L’un est composé de deux rangées, l’une de quarante-huit boxes et l’autre de vingt-deux. Un autre se divise en une allée de trente boxes et une seconde de cinquante. Les trois sont équipés d’un système anti-moustiques et de ventilateurs disposés au-dessus des chevaux, dont la sécurité et le confort sont garantis par la présence permanente de grooms. Au cœur de ces structures d’architecture thaïlandaise, les chevaux bénéficient d’un traitement de luxe afin d’optimiser leur performances. Le TPEC permet également aux athlètes de se rafraîchir à la piscine après une séance à cheval sous le soleil tropical. Long de vingt mètres, ce bassin rempli d’eau salée, très bénéfique pour les muscles et la peau, se situe sur la terrasse du principal club house, offrant une vue imprenable sur les terrains de polo. Un endroit idyllique pour profiter du sport tout en se relaxant.

article-block4


Des ambitions internationales

article-block5

Afin de favoriser l’accueil des cavaliers et d’envisager des compétitions de plus grande envergure encore, depuis 2013, le pôle accueille également un centre vétérinaire et une zone dédiée à la quarantaine. Issu d’Argentine, de France ou encore de Grande-Bretagne, le personnel s’active à garantir les meilleurs soins et un mélange optimal de compétences. Ce centre se compose d’une salle d’opération, de quatre boxes de soins intensifs, d’une pharmacie et d’une pièce permettant des analyses radiologiques ainsi que des traitements tendineux en profondeurs. 

À travers les années, le centre a attiré de nombreux joueurs locaux et internationaux grâce au Thai Polo Open. Disputé tous les ans en janvier, aux couleurs de B. Grimm, il regroupe six à huit équipes lors de chaque édition. Afin de faire vivre le site, des stages y sont organisés avec certains des meilleurs joueurs du monde, à l’image du réputé Américain Rege Ludwig, nommé à la tête de l’école de polo et installé là de novembre à avril pour transmettre ses compétences à une nouvelle génération enthousiaste. Auparavant, il a entraîné de nombreuses têtes d’affiche, dont les frères Clemente et Julio Zavaleta ou encore Memo et Carlos Gracida. 

Autant d’éléments qui font de cet endroit un lieu idyllique pour la pratique du sport. À l’heure où les pays asiatiques s’investissent de plus en plus dans la filière équine et les sports équestres, gageons que d’ici peu, les stars internationales des trois disciplines olympiques viendront, à leur tour, fouler les pistes du Thai Polo & Equestrian Club.

Cet article est paru dans le magazine GRANDPRIX heroes n°103.

article-block6