Scott Brash s’offre un nouveau Grand Prix de l’Hubside Jumping!

À l’Hubside Jumping, les histoires sont à rebondissements et se racontent en plusieurs fois. Après les doubles victoires du Néerlandais Maikel van der Vleuten et du Belge Niels Bruynseels, c’est au tour du Britannique Scott Brash de s’adjuger un deuxième Grand Prix CSI 4* en 2020 à Grimaud. Sauf que l’Écossais avait pris un peu d’avance sur ses concurrents au tableau d’honneur, ayant également remporté un Grand Prix CSI 2* cette année, et s’était déjà imposé lors d’un CSI 4* l’an dernier!



Le speaker avait prévenu le public avant le lancement de la compétition: le Grand Prix CSI 4* de l’Hubside Jumping avait tout d’un Grand Prix… CSI 5* ! Et effectivement, le chef de piste italien Andrea Colombo avait bien révisé son plateau d’engagés et la qualité des partants avant de rendre sa copie: sur les quarante-six partants, sels huit ont trouvé la clé du premier tour. Parfait! Premier à s’élancer au barrage, ce qui n’est jamais simple, Simon Delestre, l’un des deux Tricolores rappelés dans cette finale au chronomètre, était associé à son rapide et expérimenté Chesall Zimequest. Le duo a signé un second sans-faute dans un bon tempo, un chronomètre qui a malgré tout été immédiatement battu par l’un des couples les plus réguliers à ce niveau d’épreuve. En effet, l’Italien Emanuele Gaudiano et son inimitable Chalou ont également réussi un double sans-faute, et donc plus rapide que le Tricolore.

Troisième à s’élancer, le Belge Pieter Devos et Jade van den Bisschop n’ont renversé aucune barre, mais se sont montrés moins rapides. L’Allemand Daniel Deusser, troisième cavalier au classement mondial Longines, a moins de chance que ses prédécesseurs, écopant de quatre points, aux commandes de Casallvano. Cinquième cavalier au départ de ce barrage, peut-être le plus excitant que l’Hubside ait offert à son public cette année, Scott Brash, associé à Hello Jefferson, a relégué le leader provisoire à la deuxième place grâce à un sans-faute quarante centièmes de seconde plus rapide que celui du dixième cavalier mondial!

Ne restaient plus à s’élancer “que” Julien Épaillard, reconnu comme l’un des pilotes les plus rapides au monde, le Belge Niels Bruynseels, dont le nom restera incontestablement associé à cette deuxième saison de l’Hubside Jumping après sa double victoire en Grands Prix, et le Suisse Martin Fuchs, numéro deux mondial et champion d’Europe en titre. Les deux premiers, respectivement associés à Alibi de la Roque et Delux van T & L, ont renversé une barre. Deux barres pour le couple formé par Martin Fuchs et Silver Shine. Les jeux étaient faits. Pour la troisième fois de la saison dans un Grand Prix, Scott Brash a fait résonner le God Save The Queen. Ainsi s’est achevée cette dixième semaine de concours à Grimaud.

“C’était un super Grand Prix! Courir un barrage à huit, avec quarante-six partants au tour initial, correspond vraiment au quota parfait de qualifiés: le chef de piste Andrea Colombo a fait un super travail, malgré le plateau qui a dû lui donner du fil à retordre”, a déclaré le vainqueur. “Bien sûr, c’est plus simple pour moi de le faire remarquer, faisant partie de ces huit barragistes, mais le tracé et le niveau de ce Grand Prix étaient vraiment exceptionnels! Le barrage était vraiment trépidant, très rapide, avec une longue galopade jusqu’au dernier obstacle. Je pense que c’est là que je suis parvenu à gagner du temps. Hello Jefferson est très rapide au sol et pour enchaîner les obstacles. Il est tellement respectueux que je lui fais une confiance aveugle lorsqu’il s’agit de tout donner dans la dernière ligne, de mesurer la distance dont il a besoin. Je fais entièrement confiance au compas qu’il a dans l’œil. Je serai de retour la semaine prochaine, à l’occasion du dernier week-end de concours ici. Comptez sur moi pour tout donner à nouveau. Les meilleurs chevaux et cavaliers seront bien sûr présents, comme d’habitude. La tâche ne sera pas simple, mais je vais tenter la passe de quatre!”

Les résultats

Revivez le barrage gagnant de Scott Brash et Hello Jefferson grâce aux images de GRANDPRIX.tv, qui retransmet en direct toutes les épreuves de l’Hubside Jumping