Un difficile cross au Mondial du Lion, où Britanniques et Allemandes tiennent la dragée haute aux Bleus

La journée s’est avérée un peu spéciale au Mondial du Lion-d’Angers, dans le Maine-et-Loire, sans le très nombreux public habituel… On a toutefois assisté à un vrai cross, et le grand sport a bel et bien été au rendez-vous. Même dans l’épreuve de fond du championnats du monde des chevaux de six ans, les incidents ont été nombreux. Dans celui des sept ans, de nombreuses cartes ont été rebattues cet après-midi. Mais les Allemandes et les Britanniques tiennent la corde et ne veulent pas la lâcher, tandis que Nicolas Touzaint et Donatien Schauly défendent les couleurs de l’élevage français avec talent.



MHS Brown Jack domine le championnat des six ans

Tom McEwen a déroulé une partition parfaite sur ce cross, se déjouant des pièges et du chronomètres. Avec MHS Brown Jack, un fils ISH d’Obos Quality 004, le prodige anglais a conservé ses points du dressage. Il devance l’Allemande Ingrid Klimke et Casnamara. La fille Westphalienne de Cascadello a mis quelques obstacles avant de se mettre dans le bon rythme mais elle a terminé sans souci. Le Britannique Oliver Townend et l’ISH Cooley Rosalent ont également montré beaucoup d’aisance. Dans ce championnat, Embrun de Réno, le futur crack de Karim Laghouag, est le meilleur Selle Français, pointant à une belle huitième place provisoire.

Déception, en revanche, pour l’Australien Kevin McNab et la Holsteiner Cute Girl, qui se sont trompés d’obstacle et ont été éliminés… Déception aussi pour la Britannique Kitty King, qui a accusé un refus avec l’ISH Monbeg Hendricks. Double déception également pour le Franco-chilien Jonathan Cisternas qui a fait face, et sur le dressage et sur le cross, à la grande émotion d’Élite de la Mouline, son vice-champion de France des six ans. On a également compté un refus à Éden des Muzes, sous la selle de Didier Dhennin.



Sweetwaters Ziethen TSF tient le choc chez les sept ans

Sophie Leube et Sweetwaters Ziethen TSF

© Pauline Chevalier

Dans un bon rythme, les chevaux de sept ans se sont confrontés aux difficultés du cross construit par Pierre Michelet et rassemblant quelqu’un des plus beaux obstacles du Mondial: le violon, l’aigle, le sanglier, le lion, etc. Là aussi, il y a eu quelques mauvaises surprises et autres incidents inattendus. Une fois encore, l’équitation allemande a parlé, et Sophie Leube, associée au très bel étalon Trakehner Sweetwaters Ziethen TSF, a pu conserver sa pole position. Elle devance toujours Diabolo Menthe, le super hongre Selle Français gris monté par Nicolas Touzaint. Ayant concédé 1,2 pt de temps, la Néerlandaise Merel Blom et Crossborder Radar Love ont perdu leur troisième place au profit de l’adjudant Donatien Schauly, auteur d’un des plus beaux parcours de l’après-midi avec le puissant hongre Selle Français Dgin du Pestel*Mili, dont GRANDPRIX.info a publié le portrait hier.

La Britannique Laura Collett est remontée de deux places avec Moonlight Charmer, désormais quatrième devant Crossborder Radar Love. Suivent Unnamed avec l’Italien Filippo Gregorini et Ardeo Premier, seulement seizième avant ce test avec le Britannique Alexander Bragg, définitivement ravi de son séjour en France, comme il l’a confié à GRANDPRIX.info.

Les Français Thomas Carlile, non pas avec Dartagnan de Béliard, auteur d’un refus inattendu, mais avec Spring Thyme de la Rose, Karim Laghouag, avec Don’t Worry de Lameth, et Camille Lejeune, avec Dame de Cœur Tardonne, sont en embuscade aux huit, neuf et dixième places. Déceptions pour Drakkar Littoral, le candidat de Gireg le Coz, ainsi que pour Demoiselle Eygalières, celle d’Olivier Chapuis, un peu émue et qui doit prendre du métier, tout comme Degas Galotière, le partenaire de Luc Château. Mais la championne du monde Seniors en titre, la Britannique Rosalind Canter, n’a pas pu terminer son parcours avec Izilot DHI.



Rendez-vous demain sur GRANDPRIX.tv

Pour les chevaux de six ans, comme pour ceux de sept ans, l’absence de public n’a finalement pas tant aidé les cavaliers. L’effet produit par la présence habituelle de dizaines de milliers de spectateurs, rendant les chevaux très attentif, serait finalement plus positif que négatif. Bravo à l’organisation pour ce cross de qualité, avec une sonorisation et une diffusion vidéo parfaite qui a permis aux spectateurs de vivre ce beau sport par procuration, en direct sur GRANDPRIX.tv. Le dénouement de ces deux championnats du monde aura lieu demain, respectivement à partir de 11h puis de 14h30.

Tous les résultats

Nicolas Touzaint et Diabolo Menthe. © Pauline Chevalier