Merricks Stables, quand se conjuguent nature et innovation

Situées sur la péninsule de Mornington, au sud de Melbourne, dans l’État australien de Victoria, les luxueuses installations des écuries Merricks profitent à l’élevage et à l’entraînement de chevaux de concours complet. La structure, composée majoritairement de matériaux naturels, permet à ses pensionnaires de bénéficier d’un cadre épuré, moderne et apaisant, tout en s’adaptant aux conditions climatiques de la région tout au long de l’année.



article-block1

© Lisbeth Grosmann/Merrick Stables

Niché entre terres agricoles et vignobles, le centre équestre du nom de Merricks Stables est le fruit de l’association des cabinets d’architecture Seth Stein Architects et Watson Architecture + Design. À la fois conçue pour être pratique et fonctionnelle tout en s’intégrant dans le paysage environnant, cette écurie a été construite à partir de ressources destinées à être durables et éco-responsables. La palette de matériaux utilisée dans sa construction se voulant le plus minimaliste et naturelle possible, le bois utilisé pour sa charpente est celui du chêne de Tasmanie, qui lui donne son aspect chaleureux et lui permet de se fondre dans le décor.

Si les établissements équestres sont nombreux dans la région de Mornington, l’un des obstacles auxquels se sont heurtés les architectes lors de la conception de la structure a été la nature du terrain. Pour accueillir le complexe qui s’étend sur pas moins de mille mètres carré, de lourds travaux d’aménagement ont été nécessaires afin de stabiliser et drainer le sol vallonné qui couvrait auparavant la surface, permettant ainsi la création d’un petit lac-réservoir qui fait à présent office d’observatoire d’oiseaux.


Crédit Lisbeth Grosmann/Merrick Stables

 

 


article-block2

© Lisbeth Grosmann/Merrick Stables



Un croissant de lune pour abriter les équidés

article-block3

© Lisbeth Grosmann/Merrick Stables

La rangée de boxes disposée le long du bâtiment en forme de croissant de lune peut accueillir jusqu’à six chevaux et dispose d’un espace de douche, d’une sellerie, d’une blanchisserie, d’un atelier et d’une graineterie, ainsi qu'un petit bureau et des logements pour les employés. L’aile située à l’ouest de la structure permet quant à elle d’abriter la paille et le foin, ainsi que les véhicules de l’écurie.

La forme arrondie du bâtiment donne à la structure sa dimension pratique en permettant de concentrer l’ensemble des activités vers une zone centrale. À l'extérieur, les pensionnaires bénéficient d’un bassin de balnéothérapie, de grands paddocks en herbe ainsi que d’une vaste carrière d’entraînement. Derrière l’enceinte, un mur construit selon une méthode naturelle, qui allie la terre battue et le béton, surplombe un bassin peu profond qu’il alimente grâce à une fontaine basée à son extrémité, procurant ainsi aux chevaux de l’eau fraîche en continu. 

Ce mur s’étend au-delà du toit en mono-pente fait de zinc qui, en plus d’assurer une ventilation naturelle en été et de laisser entrer les rayons du soleil en hiver, protège les pensionnaires des vents dominants du sud-ouest et permet de retenir et récolter les précipitations dans cette région, sujette à des conditions climatiques parfois extrêmes, surtout depuis les prémices du dérèglement climatique. L’eau de pluie est ensuite stockée dans de grandes cuves souterraines et servent à alimenter les bassins. Un sacré atout à en regarder les projections sur les ressources en eau dans le monde… 

Cet article est paru dans le magazine GRANDPRIX Heroes n°119

article-block4

© Lisbeth Grosmann/Merrick Stables