Le testage Selle Français se conclut avec un Happy Day

Les mâles de trois ans sélectionnés lors des qualificatives étalons, ainsi que ceux qui avaient été approuvés en début d’année, avaient rendez-vous à Saint-Lô pour participer au testage. Trente-sept d’entre eux ont obtenu le droit de produire en Selle Français ou se sont vu confirmer l’approbation décrochée en février. 



Happy Day d'Iscla champion du testage

© Les Garennes

Depuis le 8 décembre, ce sont cinquante-cinq mâles qui ont été vus sous toutes les coutures par les vétérinaires, les experts du stud-book Selle Français, ainsi que des cavaliers professionnels. A l’issue de dix jours où toutes les facettes de leur comportement, leurs aptitudes, leur modèle et leurs allures ont été examinées, ce sont trente-sept mâles qui ont obtenu leur approbation ou ont été confirmés. Ils sont vingt-deux à se voir attribuer le label « Très prometteur » (décerné aux mâles ayant plus de 16 de moyenne), alors que treize sont classifiés « Espoir ». 

Parmi les origines en présence, six étalons ont plusieurs produits approuvés. Le jeune Candy de Nantuel (Luidam), qui voyait sa première génération évoluer lors de ce testage, est le plus représenté avec trois produits classés « Très prometteur » et un autre qui confirme son approbation. Il faut dire que Candy de Nantuel avait démarré sa carrière à l’élevage sur les chapeaux de roue, avec près de trois-cents juments saillies dès sa première année de monte. Contendro compte trois fils approuvés, dont un labellisé « Très prometteur », alors que Vigo Cécé, Ogrion des Champs, For Pleasure et Eldorado de Hus sont pères de deux approuvés. 

Au final, les juges ont livré leurs notes et jugements et s’est dégagé un podium dont la première marche est occupée par Happy Day d’Iscla, champion du testage 2020. 



Un neveu d'Itot du Château

Né à Sonzay (37), à la SCEA d’Iscla d’Isabelle Lévy, Happy Day d’Iscla appartient à Jérémie Rolland et avait déjà fait forte sensation lors du championnat des étalons de février, où il avait été approuvé à la quatrième place. Si Happy Day d’Iscla avait fait bonne impression auprès des juges, il avait également convaincu les éleveurs, qui lui ont confié près de cent juments pour sa première année de monte. 

Happy Day d’Iscla est issu du croisement de trois grands étalons performers ayant gagné au plus haut niveau : Toulon, Kannan et Galoubet A. Happy Day est le propre frère de Vitot du Château, ISO 165 sous la selle d’Olivier Guillon, et le frère utérin de Best of Iscla (Diamant de Semilly), ISO 152 en 2019 avec Valentin Besnard et classé sur 1,45 m en 2020 avec Margaux Rocuet. Signora (Kannan), la mère d’Happy Day, bonne gagnante avec Jean Le Monze et titulaire d’un ISO 146, a également produit Viscla du Château (Toulon) ISO 131, Comète d’Iscla (Le Tot de Semilly) ISO 130, ou encore Discla (Nonstop) ISO 137. Signora n’est autre qu’une sœur utérine du célébrissime Itot du Château (Le Tot de Semilly), l’un des meilleurs performers Selle Français de l’histoire, ISO 193 sous la selle de l’Australienne Edwina Tops Alexander. Une souche où l’on trouve une multitude de très bons gagnants comme Grand Cœur A (Laurier AA) ISO 175, Kire Royal Star (Royal Feu) ISO 169, Amande du Château (Almé) ISO 168, Sultan du Château (Kannan) ISO 168, Monark (Diamant de Semilly) ISO 164, Vital Chance*de la Roque (Diamant de Semilly) ISO 163, ou encore le mondialiste Volnay du Boisdeville (Winningmood) ISO 163. 

La deuxième place de ce testage revient à Helios d’Helby, présenté par le GFE et né à la SCEA Trihan-Lamotte (35). C’est un fils de Cornet Obolensky et Messaline du Ry par Carthago, issu de la même souche maternelle que la bondissante Sultane des Ibis (Quidam de Revel) ISO 173 et gagnante du Grand Prix cinq étoiles de Bordeaux avec Félicie Bertrand.
 La troisième place est attribuée à Halisco d’Asschaut, né chez Michel Guiot (08). C’est un fils du regretté champion des étalons Vigo Cécé et de la jument BWP What a Pleasure Polderran (For Pleasure). Halisco est un frère utérin de New Libero One d’Asschaut (Van Gogh), ISO 140 en 2020 et remarqué dans les sept ans sous la selle de Margaux Rocuet.  

Retrouvez tous les étalons approuvés en CLIQUANT ICI