Ingrid Klimke a connu une année 2020 riche en récompenses 

Médaillée d’or par équipes deux fois et une fois d’argent aux Jeux olympiques, Ingrid Klimke a également doublé son titre de championne d’Europe en 2019. Malgré un contexte sanitaire particulier, la cavalière de concours complet allemande a tout de même su se démarquer et a été sacrée meilleure athlète de l’année 2020 par la Fédération équestre internationale (FEI). Retour sur une saison notamment marquée par le titre de sa jeune Cascamara dans le championnat du monde Jeunes Chevaux au Lion d’Angers.



Ingrid Klimke et Cascamara, gagnante des six ans au Mondial du Lion d'Angers

© Solène Bailly/Mondial du Lion

La meilleure cavalière de l’année 2020, c’est elle ! Ingrid Klimke, cavalière allemande de concours complet (mais aussi plus ponctuellement de dressage de très haut niveau), a été élue athlète de l’année dans la catégorie concours complet par la Fédération équestre internationale (FEI) pour la deuxième fois consécutive. Elle est l’une des complétistes les plus titrées au monde et la troisième femme allemande à remporter ce prix, suivant les pas de la championne du monde de saut d'obstacles Simone Blum en 2018 et l’athlète six fois médaillée d'or olympique en dressage, Isabell Werth, en 2017. Double championne olympique par équipes, en 2008 à Pékin et 2012 à Londres, médaillée d’argent par équipes à Rio de Janeiro en 2016 et par deux fois championne d’Europe en 2017 et 2019 à Strzegom puis Luhmühlen avec SAP Hale Bob, elle est la deuxième cavalière de l'histoire à remporter deux fois d'affilée le titre européen avec le même cheval. Rien ne semble pouvoir arrêter l’amazone allemande classée dix-septième au classement mondial.     

Déjà élevée au titre de “Reitmeister”, maître d'équitation, un titre spécial de la fédération allemande et ayant reçu la Silberne Lorbeerblatt, la plus haute distinction nationale dans le sport allemand, Ingrid Klimke est la grande dame du concours complet. L’Allemande est issue d’une famille de cavaliers et a pour père le célèbre Reiner Klimke, plusieurs fois champion du monde de dressage et médaillé d’or aux Jeux olympiques par équipe. Outre ses débuts sous la houlette de son père, elle évolue avec Fritz Ligges et Ian Millar. C’est notamment avec ce dernier qu’elle comprend l’importance de la relation entre le cheval et le cavalier. Ingrid Klimke fonde sa première écurie en 1998 après avoir fait des études en banque et dans l’enseignement. L'objectif du travail d'Ingrid Klimke est axé sur l'entraînement efficace des chevaux depuis le début jusqu'au niveau du championnat.     



Une cavalière inarrêtable en 2020

L’année 2020 a démarré sur les chapeaux de roues pour l’Allemande qui a obtenu la première place lors du CDI 4* de Dortmund, où elle a décroché la première place avec Franziskus 15 (HANN, Fidertanz x Antara). Mais une blessure au mois de mai l’a écartée quelques temps des terrains de concours. Après une chute de cheval, elle s’est en effet fracturée d’une vertèbre thoracique qui l’a contrainte au repos forcé.      

Une fois remise sur pieds, l’athlète est repartie de plus belle en juillet et août. La double médaillée olympique a en effet remporté le CCI 3*-S de Kronenberg, aux Pays-Bas, avec Equistros Siena Just Do It (WESTF, Semper Fi 4 x Wanda). Elle s’est également imposée au Lion d’Angers, où elle a décroché un quatrième titre. Elle y a mené Cascamara vers le sacre de championne du monde des chevaux de six ans.   Par la suite, Ingrid Klimke s’est révélée inarrêtable à Pratoni del Vivaro, en Italie, où elle s’est imposée par trois fois. Elle y a notamment remporté le CCI 4*-L avec sa prometteuse jument de neuf ans SAP Asha P (Askarai x Hera), sacrée championne des sept ans à Pau en 2018, avec qui elle fait une saison presque parfaite.  Son meilleur cheval SAP Hale Bob (OLD, Helikon XX x Goldige) lui a ensuite offert la victoire dans le CCI 4*-S. Enfin, à six ans, Van Hera P y a décroché sa première victoire en épreuve internationale dans le CCI 2*-L.    

 En 2020, Ingrid Klimke a une nouvelle fois prouvé qu’elle est une des cavalières de référence dans le monde du complet. Bénéficiant d’un piquet de chevaux jeunes et prometteurs, nul doute que l’amazone allemande continuera pour quelques années de faire briller l’Allemagne.