Pour Patrick Caron, tout a commencé avec Éole IV, le cheval qui l’a mené au sommet et dont personne ne voulait

Qu'ils collectionnent les honneurs ou multiplient les victoires, tous les champions gardent en tête le souvenir d'un cheval qui, à défaut d'avoir marqué leur carrière avec un titre ou les esprits, a joué un rôle dans leur chemin vers le succès. Le cheval qui est à l'honneur dans cet article, lui, s'est à la fois fait connaître du grand public en propulsant son cavalier sur les podiums les plus prestigieux de la planète, mais il a surtout représenté pour celui-ci un partenaire d'exception dont il chérit inlassablement le souvenir. Dernièrement, la cavalière de dressage Odile van Doorn confiait à GRANDPRIX la mémoire de ses débuts aux côtés d'Ifs et d'un grand nom du saut d’obstacles. Cette semaine, l’ancien cavalier et entraîneur à succès de l’équipe de France de saut d’obstacles, Patrick Caron, a accepté de revenir sur son ascension vers le haut niveau aux côtés d’un partenaire que rien ne prédestinait à un tel avenir.



Quel cheval a marqué le début de votre carrière de cavalier ? Eole n’est pas celui avec lequel j’ai débuté, mais il m’a révélé au grand sport, puisque contrairement à d’autres, la compétition n’était pas mon métier. Grâce à lui, j’ai connu les joies les plus intenses de ma carrière au cours de quatre années passées au plus haut niveau avec...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

S'abonner pour lire la suite
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimite
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles de GRANDPRIX mag ou que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créer votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe