Le Calphormin, l’assurance croissance du poulain par TRM®

« Nous donnons le Calphormin à Maulepaire depuis 7 ans aux juments pleines, aux foals et aux yearlings jusqu’à la mise à l’herbe. J’ai constaté une amélioration très sensible des aplombs et de la densité osseuse. » Pierrick ROUXEL, Haras de Maulepaire 



TRM, expert de la nutrition équine

En élevage, le début d’année est un moment particulièrement important puisqu’il correspond aux trois derniers mois de gestation des juments. Le poulain grandit peu jusqu’au huitième mois, quelques kilos seulement. C’est lors de ce dernier trimestre que sa croissance va grandement s’accélérer puisqu’il prendra près de quarante-cinq kilos.
Il est donc primordial de s’assurer qu’il reçoive suffisamment de nutriments pour se développer correctement. C’est aussi à ce moment de la gestation que la trame osseuse se met en place. De bons os permettront au poulain de se mettre debout facilement (une heure après la délivrance, pour téter) et de supporter une prise de poids rapide après la naissance. 

Traditionnellement, la ration des juments gestantes se voit augmentée pour accompagner les besoins de croissance et de nutrition.
Cependant, cette augmentation de ration s’accompagne d’une élévation de l’apport énergétique et pourrait causer de l’embonpoint chez la mère et le poulain, ce qui n’est pas sans conséquence : poulain trop gros lors de la délivrance, difficultés à se mouvoir, dégâts articulaires, laxité ou encore déformations des membres. 

TRM, expert de la nutrition équine, a la solution : le Calphormin, un complément alimentaire à mélanger à la ration normale de la jument en gestation, du foal ou du yearling. 




Le Calphormin apporte les nutriments nécessaires à la bonne croissance du poulain sans apport d’énergie supplémentaire

Les trois derniers mois, la ration est donc inchangée, sauf si l’état de la jument le nécessite, et est donc complémentée par le Calphormin, un mélange de minéraux, calcium, phosphore, magnésium, silicium et d’acides aminés tels que la lysine que le cheval ne sait pas synthétiser seul. 

Ayant mis sur le marché le Calphormin il y a quelques années, TRM a maintenant suffisamment de recul pour affirmer les bienfaits et bénéfices observés suite à l’utilisation du Calphormin. Une étude sur des trotteurs a permis de mettre en évidence une meilleure densité osseuse chez le poulain après utilisation du complément dans les trois derniers mois de la gestation, grâce à la comparaison des scores radiographiques*. Également utilisé dans un grand élevage de pur-sangs qui ne compte pas moins de 250 poulinières, le produit convainc aussi. L’éleveur, Pierrick Rouxel, a remarqué une très nette diminution de « poulains tordus ». 

*Le score radiographique correspond à évaluer le nombre de lésions observées sur les radios des membres et articulations d’un lot de poulains, quelques jours après la naissance. 

Rendez-vous sur le site officiel pour découvrir le Calphormin et les promotions TRM