Et si l’assemblée générale de la FFE accouchait d’un comité fédéral avec une ou des oppositions?

Compte tenu des statuts et du règlement intérieur de la Fédération française d’équitation, mais aussi du fait que trois listes s’affronteront lors de l’assemblée générale élective du 18 mars, il n’est pas impossible que le prochain comité fédéral soit composé d’élus représentant deux, voire trois listes, ce qui modifierait considérablement le fonctionnement démocratique de la FFE. Dans l’absolu, juridiquement parlant, il serait même possible, mais fort peu probable, que le président soit contraint de cohabiter avec un comité fédéral hostile! Explications.



La ou le futur président de la Fédération française d’équitation (FFE) aura-t-elle ou il les coudées franches pour mener à bien son programme et gouverner comme on en a l’habitude depuis bien longtemps? Juridiquement, ce n’est pas garanti du tout. Contrairement aux usages en vigueur depuis que les sports, le tourisme et l’équitation à poney ne font qu’un, le prochain comité fédéral p...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

S'abonner pour lire la suite
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimite
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles de GRANDPRIX mag ou que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créer votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe