Travailler dans l'univers du cheval, des possibilités infinies

Nombreux sont les passionnés qui rêvent de travailler dans le secteur du cheval, et la palette des métiers possibles est extrêmement large, allant du niveau CAP/BEP à Bac + 8. On peut soigner le cheval, le monter, s’occuper des écuries, enseigner, fabriquer du matériel, se spécialiser dans l’éthologie ou la randonnée, l’élevage ou les courses... Reste à savoir quelles formations suivre, si elles sont reconnues par l’État, si le métier que l’on a choisi recrute... Tour des différents métiers en vogue du secteur équestre.



QUELQUES CHIFFRES QUI DONNENT LE TON DU PAYSAGE PROFESSIONNEL ACTUEL

Début décembre, Équi-ressources a publié son rapport annuel sur le marché du travail dans la filière équine en France. Plateforme proposée et portée par l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), elle a pour mission de mettre en relation les candidats et les employeurs de la filière équine. D’après les chiffres portant sur l’année 2019, il en ressort que 1 700 employeurs ont cherché à enrichir leur équipe. 35 000 candidats se sont manifestés, pour 3 055 postes vacants. Parmi ces postes, 49% sont des CDI, 43% ne mentionnent aucun niveau et 45% sont accessibles avec moins de quatre ans d’expérience. Le top 5 de...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

S'abonner pour lire la suite
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialisez mon mot de passe