“Nous devons être très prudents quant à l’image que nous renvoyons au grand public”, Sergio Álvarez Moya

Plutôt discret ces derniers mois, Sergio Álvarez Moya a récemment accueilli Alamo, l’ancien complice de Steve Guerdat, qui pourrait lui permettre de côtoyer à nouveau les sommets. Un investissement possible grâce à son ami, le footballeur professionnel et défenseur central du Real Madrid Sergio Ramos, qui s’investit désormais dans le saut d’obstacles. Le champion d’Espagne raconte cette inattendue et récente association, mais évoque aussi l’ancien représentant tricolore Valdocco des Caps, ses objectifs pour 2021, son engagement pour que les cavaliers soient davantage écoutés dans les décisions fédérales, ou encore l’image que devraient renvoyer les sports équestres au grand public.



Quelle est la situation actuellement en Espagne ? La pandémie de Covid-19 est bien entendu mondiale, et je crois qu’après Noël, la situation était pire un peu partout. L’Espagne fait en sorte que celle-ci s’améliore, le nombre de cas repart à la baisse. J’espère que les autorités parviendront à garder la situation sous contrôle et que le nombre de personne vaccinées augmentera, afin notamment que le sport de haut niveau et que la vie puisse reprendre leurs cours. Vous concourrez actuellement à Oliva. Comment cela se passe-t-il ? Quelles sont les mesures mises en place ?Les accompagnants et le public sont interdits sur le site. Seuls les professionnels sont autorisés dan...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

S'abonner pour lire la suite
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialisez mon mot de passe