Olivier Perreau fait retentir La Marseillaise sous le soleil de Vejer de la Frontera

La deuxième semaine de compétition au Sunshine Tour de Vejer de Frontera commence au mieux pour le clan tricolore ! Olivier Perreau a fait retentir La Marseillaise avec sa fidèle et efficace GL Events Venizia d’Aiguilly, dans l’épreuve majeure du vendredi. En Espagne, le Français a devancé le Tchèque Ales Opatrny, et le redoutable Allemand David Will. 



Pour une première apparition sur les pistes du Sunshine Tour, le Français Olivier Perreau n’est pas en reste. Loin de là. Déjà classé la semaine dernière avec ses jeunes montures, mais aussi avec Chrysolite Fonroy, Happiness ou encore GL Event Dolce Deceuninck, le Tricolore s’est offert une belle victoire, vendredi 19 février, avec sa meilleure jument, GL Events Venizia d’Aiguilly. “Je suis très heureux d'être ici au Sunshine Tour, car je n'étais jamais venu ici auparavant.  Je n'ai entendu que de bonnes choses sur cette tournée et la vérité est que c'est une compétition fantastique”, a loué le pilote à l’issue de sa victoire. “Tout est conçu autour des cavaliers et des chevaux.  L'organisation est exceptionnelle et les chefs de piste sont excellents. Ma jument a extrêmement bien sauté le premier tour et elle était très rapide au barrage. C'est une jument naturellement très rapide et aujourd'hui elle a très bien sauté.” Le cavalier se tourne désormais vers le Grand Prix CSI 4*, qui se déroulera dimanche après-midi.

Associé à l’international depuis 2017, Olivier Perreau et sa géniale Venizia d’Aiguilly, douze ans, ont déjà décroché de bonnes victoires. La plus belle restant certainement celle glanée dans le Grand Prix secondaire du Saut Hermès, sous la verrière du Grand Palais. En 2019 toujours, la paire s’était aussi offert les Grands Prix CSI 4* de Gorla Minore et Saint-Tropez, ainsi que le Grand Prix CSI 4*-W de Tétouan, au Maroc. Forte de ses belles performances, la fille du chef de race Diamant de Semilly, qui fêtait ses trente ans il y a quelques jours, avait été créditée d’un ISO 171. Nul doute que la belle brune sera en forme dimanche pour porter haut les couleurs françaises.



Derrière le redoutable duo, le talentueux Tchèque Ales Opatrny a placé l’expérimenté Gentlemen VH Veldhof au deuxième rang. Le fils de Quite Easy avec une mère par Calido I n’a rejoint son nouveau cavalier qu’en début d’année dernière. Jusqu’alors, le BWP âgé de quinze ans évoluait au plus haut niveau avec l’Irlandais David Simpson. Outre une victoire dans une épreuve majeure à 1,60m au CSI 3* de Birmingham, la paire avait signé deux parcours à un point dans la Coupe des nations de Gijon, en 2019. En troisième position, le redoutable Allemand David Will a placé Ted. Le Zangersheide de treize ans, deuxième d’un Grand Prix CSI 2* à Oliva en novembre dernier, reprend la compétition sur le bon pied après une petite pause hivernale. À noter que le trio de tête se tient dans la même seconde : Olivier Perreau a arrêté le temps en 37”41, tandis que ses deux premiers poursuivants ont, eux, franchi la ligne d’arrivée en 37”74 et 37”93. Dans cette épreuve à 1,50m, plus que quatre-vingt-dix couples (!) étaient au départ. Quinze d’entre eux se sont affrontés au barrage et onze ont réussi à aligner deux parcours parfaits. Le Français Aurélien Leroy a été de ceux-ci. L’ancien cavalier de concours complet a hissé Vendôme d’Ick au neuvième rang, après deux parcours vierges de toute pénalité. 

Les résultats complets ici.



Dans l’autre épreuve Ranking du jour, l’Allemand Richard Vogel s’est imposé. En selle sur Ride Smart Never Walk Alone, le pilote a supplanté Luca Maria Moneta aux rênes d’Etoile VD Wijnhoeve Z et le Britannique Matthew Sampson, qui montait Curraghgraigue Obos Flight. Dans cette épreuve du “Medium Tour C”, cotée à 1,45m, les meilleurs Français ont été Pénélope Leprevost, associée à un fils de Tornesch de dix ans, Texas, et Roger-Yves Bost, aux rênes de Bluemuch des Baleines. Les deux Bleus sont dix-huit et dix-neuvième.

Les résultats du Medium Tour ici.