Sans surprise, Jessica von Bredow-Werndl l’emporte dans le Grand Prix de Doha, Morgan Barbançon Mestre quatrième

Le Commercial Bank CHI Al Shaqab bat son plein, et aujourd’hui les dresseurs sont entrés en piste pour dérouler leur Grand Prix, qui a donné lieu à du grand sport et une belle bataille. La hiérarchie a été respectée et l’épreuve est finalement tombée dans l’escarcelle de la charmante Allemande Jessica von Bredow-Werndl aux rênes de Zaire-E, onzième couple mondial, qui a signé sa première victoire en CDI 5*. Avec 76,957%, l’amazone a devancé sa compatriote Dorothee Schneider avec Faustus 94. Le Finlandais Henri Ruoste, associé à Kontestro DB, a complété le podium, et le surprenant duo a notamment été récompensé d’un 10 pour son passage! Seule Tricolore en lice, Morgan Barbaçon Mestre a pris une belle quatrième place avec son fidèle Sir Donnerhall II OLD.



article-block1

© Stefano Grasso/CHI Al Shaqab

Cette semaine, les dresseurs ont rendez-vous à Doha, au Qatar, pour un CDI 5*. Le Grand Prix, disputé cette après-midi, s’est conclu par un doublé allemand - sans grande surprise. Au cœur des pharamineuses installations d’Al Shaqab, dix-huit couples se sont élancés sous l’œil de Mariette Sanders-Van Gansewinkel, présidente du jury, ainsi que de Henning Lehrmann, Maria Colliander, Irina Maknami et du Français Bernard Maurel, juge en H. Une liste de départ marquée par l’absence du Suédois Patrik Kittel et Well Done de la Roche CMF, qui annoncé hier renoncer à la compétition à la suite d’une potentielle contamination alimentaire de sa complice avant son départ au Moyen-Orient. 

Jessica von Bredow-Werndl s’est finalement imposée avec Zaire-E, obtenant la très bonne moyenne de 76,957%. Le couple, actuellement onzième mondial, a été placé en première position par trois des cinq juges. Un 9 leur a été décerné par Mariette Sanders-Van Gansewinkel pour la première pirouette au galop, tandis que de nombreux 8,5 sont tombées tout au long de leur reprise, notamment pour le passage, le piaffer ou la pirouette au galop. Le pas a moins convaincu les juges qui ont attribué des notes entre 6 et 7 seulement. Il faut dire que les deux complices ne découvraient pas cette piste puisqu’elles y avaient déjà concouru en 2016, où elles avaient pris la deuxième place du Grand Prix, s’inclinant devant Patrik Kittel et Déjà. Si elles évoluent ensemble depuis de nombreuses années, la KWPN, âgée de dix-sept ans cette année, a signé sa toute première victoire en CDI 5*! Il s’agit de l’une de ses plus belles victoires, avec celles obtenues en juin dernier au CDI-W de Mariakalnok dans le Grand Prix (avec une moyenne supérieure à 77%) et la Reprise Libre en Musique.



Superbes Henri Ruoste et Kontestro DB!

article-block3

© Stefano Grasso/CHI Al Shaqab

Sa compatriote Dorothee Schneider a pris la deuxième place avec Faustus 94, couronnée de 75,913%. L’Allemande et son Hanovrien de treize ans ont même obtenu la meilleure note de la part du juge tricolore, avec une moyenne de plus de 77%. Les changements de pied présentés par ce fils de Faslterbo 11 ont plu, récoltant plusieurs 9, de même que les appuyés au trot en début de reprise, jugés entre 7,5 et 9. Actuellement quarante-neuvième au classement mondial, le duo a signé au Qatar son record personnel sur cette reprise, après les 75,174% obtenus en janvier dernier dans le Grand Prix du CDI-W de Salzbourg, où le hongre et son amazone avaient pris la quatrième place. 

Le podium a été complété par l’étonnant Finlandais Henri Ruoste aux rênes de Kontestro DB, un BWP de onze ans. Tous deux entament leur seconde saison internationale et, avec une moyenne de 74,500%, poursuivent sur leur belle lancée opérée au CDI 4* d’Oldenbourg en novembre dernier, où le couple s’était adjugé le Grand Prix avec 75,348%. Par ailleurs, la Finlandaise Maria Colliander, juge en M, leur a attribué la meilleure moyenne (75%) et a même préféré leur reprise à celle des lauréates du jour, qu’elle a évalué à 74,348%. Le duo a démontré une réelle maîtrise au passage, au piaffer ainsi que dans la transition passage-piaffer, récompensés de plusieurs 8, 8,5 et 9 et même un 10 de la part de la présidente du jury! Le duo a cependant perdu des points sur ces mêmes mouvements en toute fin de reprise, et le galop allongé a moins convaincu certains membres du jury, dont Henning Lehrmann, qui leur a attribué une note sévère de 5.



Morgan Barbançon aux portes du podium

article-block5

© Stefano Grasso/CHI Al Shaqab

Seule Tricolore au départ, Morgan Barbançon et le puissant Sir Donnerhall II OLD ont pris une quatrième place avec 73,370%. Habitués des lieux, puisqu’ils étaient déjà au départ de la compétition en 2019 et 2020, les deux complices ont décroché leur record personnel grâce à cette reprise. Membre de l’équipe de France et en progression ces derniers mois, le duo avait été jugé à 72,326% l’an passé et s’était classé deuxième... C’est dire le niveau de la compétition aujourd’hui à Doha! L’expérimenté étalon de quinze ans a présenté une reprise sans grosse erreur, se voyant décerner des notes homogènes comprises pour la plupart entre 7 et 8,5. 

La compétition continuera demain matin dès 8h30 (heures locales, 10h30 en France), avec le Grand Prix Spécial, dans lequel sont engagés cinq concurrents. La Reprise Libre en Musique se tiendra à partir de 14h30 et Morgan Barbançon Mestre s’y élancera à 16h, heure locale, avec son fils de Sandro Hit.