“Doha, c’est un peu mes JO à moi vu que je n’irai pas à Tokyo”, Olivier Robert

Samedi soir, dans les gigantesques installations d’Al Shaqab, à Doha, Olivier Robert a bien failli damer le pion à l’Allemand Christian Ahlmann et son fabuleux Dominator 2000 Z. Associé à Vivaldi des Meneaux, un cheval spécial dont il pourrait parler des heures, l’Aquitain a vécu “l’un des plus beaux moments” de sa carrière de cavalier. Malgré sa performance remarquable, pas question pour lui de rêver de Jeux olympiques, pour lesquels il estime humblement ne pas être assez bon. Toujours à Doha, où il prendra le départ des épreuves du Longines Global Champions Tour dès jeudi, l’enthousiaste quadragénaire s’est longuement et honnêtement livré. L’occasion d’évoquer son humilité face à la veste bleue, la progression de son si cher Vivaldi, sa nouvelle et exceptionnelle recrue El Diarado d’Euskadi, la talentueuse Ilena de Mariposa ou son chevronné Eros, plus en forme que jamais. 



“Vivaldi, c’est la plus belle des histoires que j’ai vécues jusqu’alors”

La Fédération française d’équitation (FFE), la Société hippique française (SHF) et la Fédération équestre internationale (FEI) ont annoncé l’annulation de presque tous les concours jusqu’au 28 mars en raison de l’épizootie de rhinopneumonie équine. Comment avez-vous accueilli cette nouvelle?Il faut arrêter l’hémorragie immédiatement, comme cela avait été fait avec la pandémie de Covid-19 l’an passé en mars. Les choses s’étaient bel et bien calmées et la vie a de nouveau pris une tournure plus agréable par la suite. Les chevaux doivent passer en priorité. Pour les propriéta...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe