Jean-Philippe Camboulives nommé directeur du développement de la FEI

Un Français succède à une Suissesse à la direction du département de solidarité et de développement de la Fédération équestre internationale (FEI), avec la passation de témoin entre Jacqueline Braissant et Jean-Philippe Camboulives. Lancien cavalier international de concours complet prend ainsi les rênes dun service au sein duquel il est déjà engagé depuis de nombreuses années.  



Jean-Philippe Camboulives a été nommé directeur de FEI Solidarity, le département de solidarité et de développement de la Fédération équestre internationale (FEI)Âgé de cinquante-cinq ans, le Français n’a rien d’un inconnu dans l’univers des fédérations nationales et autres organisations continentales. Il accède au poste de directeur après avoir œuvré près de dix ans au sein de ce département, en tant que chargé de développement. Il prendra officiellement son nouveau poste le 1er avril, remplaçant la Suissesse Jacqueline Braissant, qui se retirera après vingt-neuf ans de service à la FEI. 

Cest un honneur dêtre nommé directeur de FEI Solidarity, déclare Jean-Philippe Camboulives. Aux côtés de mon équipe, à Lausanne, je suis impatient de continuer à construire ce que nous avons déjà fondé ensemble, depuis la création du département en 2011. Jai toujours été passionné de sports équestres et suis totalement dévoué au soutien des athlètes et entraîneurs du monde entier, ainsi quà celui des structures en développement qui permettent aux fédérations nationales datteindre leurs ambitions et de réaliser leurs objectifs. 

En tant quancien cavalier international de concours complet et entraîneur licencié, Jean-Philippe Camboulives dispose dune grande expérience en matière de coaching. Il a ainsi entraîné les équipes nationales dUkraine, de Russie, du Brésil et dAfrique du Sud. Il a plus particulièrement accompagné le Brésil dans la conquête de sa médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 2007lui permettant alors de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2008, dont les épreuves équestres s’étaient déroulées à Hong KongLe Français est diplômé de lÉcole nationale déquitation de Saumur, ainsi que de lInstitut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP). Avant de rejoindre la FEI en 2012, il avait évolué à des postes de directeur technique au niveau national et régional au sein du ministère des Sports, pour lequel il était chargé du développement de la formation professionnelle des instructeurs et entraîneurs, ainsi que de l’accompagnement et de la détection des athlètes au niveau régional.  

“Depuis qu’il travaille à la FEI, il est profondément engagé en faveur de la création et du développement des programmes de formation des entraîneurs, ainsi que de projets liés à l’accompagnement des athlètes. En tant que conseiller technique des projets solidaires de la FEI, ses connaissances et son expertise ont été très convoitées par les fédérations nationales, salue la FEI dans un communiqué publié aujourd’hui. “Nous sommes ravis que Jean-Philippe Camboulives arrive au poste de directeur, déclare Sabrina Ibáñez, secrétaire générale de la FEI. “Cela garantira une transition très douce en interne, ainsi que pour la communauté des fédérations nationales, qui font confiance à Jean-Philippe depuis de nombreuses années. Sa profonde connaissance des besoins et obligations des fédérations nationales, de même que sa passion pour le développement de notre sport, ont fait de lui le successeur naturel de Jacqueline Braissant. Nous sommes certains que Jean-Philippe continuera à développer lincroyable travail que Jacqueline a accompli jusquà maintenant, et quil fera honneur aux valeurs qui guident leur travail depuis toujours. 

Ce département compte également dans ses rangs Céline Starbanov, administratrice de projets, et Andreina Wipraechtiger, responsable de programmes.