Piergorgio Bucci domine les débats dans le difficile Grand Prix de Vilamoura, Juliette Faligot encore sur le podium

Point d'orgue de l'édition 2021 du Vilamoura Atlantic Tour, le Grand Prix CSI 4* de Vilamoura disputé aujourd'hui au Portugal s'est avéré difficile pour les quarante couples au départ. À l'issue d'un barrage disputé par six couples seulement, l'Italien Piergorgio Bucci s'est imposé aux rênes de Cochello, et a ainsi devancé l'Allemande Finja Bormann et la Française Juliette Faligot.



Dessiné par Grégory Bodo et son équipe, le premier parcours du Grand Prix CSI 4* de Vilamoura a donné du fil à retordre aux concurrents. Parties avec les dossards deux et trois, Finja Bormann et Juliette Faligot ont très vite ouvert la voie du sans-faute aux rênes de l'impétueux Clippo 3 et d'Arqana de Riverland, mais ont ensuite tardé à être imitées.
Le triple, placé en numéro huit, a notamment empêché bon nombre de cavaliers de prendre le départ de la finale au chronomètre. Auteur d'un beau parcours en compagnie d'Uma, une fille de Calvaro toujours montée en mors simple et sans enrênement, Morgan Bordat s'est ainsi fait piéger par le vertical au milieu de la combinaison, tout comme Chloe Aston et Henrique Drumond, qui montaient Flavie van de Helle et Goya Equigenne. En selle sur Liston Achterhoek, un bon hongre de dix ans par Clarence C, Bronislav Chudyba a, lui, fait tomber l'oxer placé en sortie de ce même triple, alors que c'est l'entrée qui a été laissée à terre par Celine Schoonbroodt - De Azevedo et Clinto T Z. La Française Alexa Ferrer, elle, a été piégée par le vertical précédant ce même triple, en selle sur Encantado C’SG, tandis que Jackson Reed Stephenson a vu toute chance de victoire s’éloigner dès le vertical numéro 3, le seul obstacle qu’il ait finalement mis à terre aux rênes de Cool Cash. Tout aussi rageant a été le parcours de François Jr. Mathy et Uno de la Roque, privés de barrage pour une seule faute commise sur le premier obstacle du parcours.
D'autres couples sont sortis de piste avec des scores un peu plus lourds, à l'image de Julien Gonin et la toute bonne Valou du Lys, qui n'ont pu éviter deux fautes aujourd'hui. Laura Renwick, vainqueur du petit Grand Prix ce matin, a cette fois été piégée par le milieu de triple et l'avant-dernier obstacle avec Dublin V, et a ainsi conclu elle aussi à huit points, tout comme Luciana Diniz et la légende John Whitaker. Souvent très performant, le couple formé par Guy Williams et Rouge de Ravel - dont GRANDPRIX a dressé le portrait - n'a cette fois même pas terminé le parcours, le Britannique ayant préféré jeter l'éponge après deux fautes inhabituelles de son étalon en début de parcours. En selle sur la championne de France des sept ans 2018, Bigouden du Tertre, Mathieu Bourdon a quant à lui essuyé une importante chute sur le dernier oxer du parcours, à la réception duquel la Selle Français est tombée, entrainant son cavalier avec elle.
Au final, seuls Luiz Felipe Cortizo G De Azevedo Filho, Alexander Kumps, Mathieu Billot et Piergorgio Bucci ont eux aussi réussi à conclure le premier parcours sans la moindre pénalité, alors que Lily Atwood et Kenneth Cheng ont pu y croire jusqu'au dernier moment. Respectivement associés à Karibou Horta et Tyson AZ, tous deux n'ont été pénalisés que d'un point pour temps dépassé, une belle performance dans un Grand Prix de ce niveau.



Piergiorgio Bucci met tout le monde d'accord au barrage

Juliette Faligot et Arqana de Riverland sont une nouvelle fois sur le podium

© Sportfot

Première à partir dans la finale au chronomètre, Finja Bormann, qui signait déjà le barrage le plus rapide du Petit Grand Prix ce matin, est de nouveau partie très vite. Avec Clippo 3, un hongre par Casall âgé de treize ans, l'Allemande a établi le premier temps de référence en terminant sans faute avec un chronomètre de 36,06 secondes. Partie juste après elle, Juliette Faligot n'a pu la rattraper, mais a elle aussi signé un deuxième parcours parfait en selle sur Arqana de Riverland, sa géniale jument issue de la souche maternelle de Quidam de Revel. Pour Luiz Felipe Cortizo G De Azevedo Filho, tout espoir de victoire a été anéanti dès le deuxième obstacle du barrage, que son Hermes van de Vrombautshoeve a mis à terre. Ils termineront sixièmes. Auteurs d'un parcours parfait magistral en première manche, Alexander Kumps et Luigi van de Kornelishoeve n'ont pu qu'approcher le chronomètre des deux premières au départ, et ont en plus mis à terre le dernier obstacle du barrage. En selle sur l'immense et atypique Quel Filou 13, Mathieu Billot s'est justement fait piéger par la grande amplitude de son gris, qui a renversé la première barre de la sortie du double. Dernier à prendre le départ, Piergiorgio Bucci était donc le seul à pouvoir empêcher Finja Bormann de remporter l'épreuve. En selle sur Cochello, fils de Casall comme Clippo 3 et qui lui avait déjà offert la victoire d'une épreuve de vitesse à 1,50m à Vilamoura en nombre, l'Italien n'a pas tremblé, et a finalement devancé la cavalière de plus d'une seconde. Comme la semaine dernière, Juliette Faligot termine donc à la troisième place de ce Grand Prix et est une nouvelle fois la meilleure tricolore de l'épreuve.

Résultats complets