Daniel Deusser continue sa moisson en Floride

Pas moins de cinquante-et-un cavaliers ont pris le départ du Grand Prix CSI 4* disputé aujourd'hui à Wellington. Sur la piste principale du Palm Beach Equestrian Center, les concurrents se sont frottés à un parcours très difficile, comprenant trois combinaisons ! Cela n'a pas empêché Daniel Deusser, très en forme depuis son arrivée en Floride, de s'imposer magistralement en selle sur Scuderia 1918 Tobago Z.



Treize obstacles, dont deux doubles et un triple : voilà ce qui attendait les concurrents au départ de ce Grand Prix. Tout au long de l'épreuve, la ligne formée par les obstacles 5, 6 et 7 a donné du fil à retordre aux cavaliers. Ils devaient s'assurer que leurs montures couvrent la largeur des oxers placés en numéros 5 et 7, tout en les rassemblant suffisamment pour sauter sans encombre le double de verticaux placé en numéro 6, et qui plus est construit avec une distance très courte ainsi qu'un bidet sous le deuxième vertical ! Une équation difficile à résoudre ! Certains des meilleurs cavaliers de la planète ont été piégés par cet enchaînement, à commencer par Martin Fuchs. Aux rênes du démonstratif Leone Jei, âgé de neuf ans seulement, le numéro 2 mondial n'a pu éviter une grosse faute sur la sortie du double de verticaux, qui a également privé Santiago Lambre ou encore Jaime Azcarraga de barrage.
Avec le talentueux Kasper van het Ellehof, par Emerald, McLain Ward a, lui, mis l'entrée de ce double à terre. Au total, ce sont plus de vingt-cinq fautes qui ont été commises dans cette combinaison, et une bonne dizaine d'autres sur les oxers 5 et 7. Pour autant, huit cavaliers ont tout de même réussi un parcours parfait en première manche. Parti avec le dossard numéro 4, le Roberto Teran Tafur a été le premier à trouver la clef du parcours aux rênes de Dez' Ooktoff. Après le parcours à douze points d'Alonso Valdez Prado, Teddy Vlock a ensuite imité l'exemple du Colombien et s'est donc lui aussi qualifié pour le barrage avec le tout bon Amsterdam 27, tout comme la Grecque Ioli Mytilineou. Son tout bon Levis de Muze s'est pourtant retrouvé très près de la sortie du double numéro 6, qu'il a tout de même franchie avec brio. Maria Costaa ensuite elle aussi signé un sans-faute aux rênes de Presence.
Habitué des concours américains, Andre Thieme a lui aussi obtenu sa qualification pour le barrage en selle sur Chakaria, une démonstrative jument de onze ans inscrite au stud-book DSP. Après lui, il a fallu attendre le passage de quinze autres concurrents avant de revoir un sans-faute. Ainsi, ni Yuri Mansur et sa bonne Ibelle Ask, ni Cian O'Connor, qui présentait le prometteur Kilkenny, ni même le multimédaillé Rodrigo Pessoa n'ont réussi à trouver la clef du tracé, ce dernier ayant même jeté l'éponge avant la fin du parcours. Après eux, Daniel Deusser et son crack, Scuderia 1918 Tobago Z, se sont par contre joué des difficultés proposées, réalisant ainsi un sans-faute qui les a propulsés tout droit vers le barrage, où ils ont ensuite été rejoints par Margie Engle et Bertram Allen, qui étaient aux rênes de Dicas et Castlefield Vegas.



Daniel Deusser domine magistralement la concurrence au barrage

Bertram Allen a signé un barrage bien plus rapide que celui de Daniel Deusser, mais deux barres à terre l'ont privé de la victoire

© Sportfot

Premier à prendre le départ de la finale au chronomètre, Roberto Teran Tafur a d'emblée imprimé un bon tempo, et réalisé un double sans-faute, en selle sur Dez' Ooktoff. Après lui, l'Israélien Teddy Vlock est également parti vite, et a réussi à conclure son barrage avec près de deux secondes d'avance sur le Colombien grâce au galop de son Amsterdam 27, un fils de Catoki précédemment monté par Mario Deslauriers et qui semble promis à un très bel avenir. Âgée de vingt-trois ans seulement, Ioli Mytilineou a elle aussi réussi à signer un deuxième parcours parfait, mais n'a pu rivaliser avec les chronomètres des cavaliers précédents. Après elle, Maria Costa a par contre pris beaucoup de risques sur la dernière ligne, ce qui lui a d'ailleurs permis de signer le troisième meilleur chronomètre de l'épreuve. Une faute sur le dernier obstacle l'a cependant reléguée au septième rang.
Venait ensuite le tour des deux Allemands qualifiés pour ce barrage, Andre Thieme et Daniel Deusser. Le premier a demandé à sa Chakaria de galoper très vite, mais a de ce fait été obligé de la reprendre fortement devant certains obstacles. Il a tout de même pris la tête au classement provisoire, mais pour peu de temps. Juste après lui, son compatriote a en effet déroulé un barrage d'anthologie, en selle sur un Scuderia 1918 Toabgo Z somptueux qui n'a pas touché une seule barre. Ils ont franchi la ligne d'arrivée avec plus d'une seconde d'avance sur le couple précédent, et se sont ainsi assuré une place sur le podium.
Il ne restait en effet plus que deux cavaliers au départ : Margie Engle et Bertram Allen. La première n'a guère pu rivaliser avec la vitesse de ses concurrents, son Dicas n'étant que peu adapté à cet exercice, mais l'Irlandais n'a par contre pas laissé passer sa chance. Avec Castlefield Vegas, le cavalier est parti sur les chapeaux de roues. Peut-être même un peu trop vite pour sa monture, qui a laissé deux barres à terre, reléguant le couple à la huitième place et donnant la victoire à Daniel Deusser, qui avait déjà remporté un Grand Prix dans l'hiver en selle sur Killer Queen VDM. Andre Thieme conclut l'épreuve à la deuxième position, tandis que Teddy Vlock monte sur la troisième marche du podium.

Résultats complets