Un taux de participation exceptionnel, un comité fédéral unicolore et un second tour très ouvert entre Anne de Sainte Marie et Serge Lecomte

L’assemblée générale élective de la Fédération Française d’équitation, qui s’est tenue cet après-midi à Lamotte-Beuvron, a concrétisé l’hypothèse tant espérée d’un fort regain démocratique, lequel s’est traduit par une participation de 57,89% des votants, représentant 68,83% des voix. Si la liste Mieux vivre l’équitation a remporté les élections dans les trois collèges composant le comité fédéral, il y aura un second tour pour le scrutin présidentiel, Serge Lecomte, en poste depuis 2004, ayant devancé de moins d’1,5 point Anne de Sainte Marie. Cette nouvelle assemblée générale se tiendra le 27 avril.



 L’assemblée générale élective de la Fédération Française d’équitation (FFE), qui s’est exceptionnellement tenue à huis clos, en raison des conditions sanitaires, n’aura duré que quelques minutes, cet après-midi à Lamotte-Beuvron. À l’issue de remerciements d’usage, le vice-président, Jean-Luc Auclair, et le secrétaire général, François Albertini, ont présenté les résultats des différentes élections. Dans les quatre scrutins, les trois concernant le renouvellement du comité fédéral, et le présidentiel, Serge Lecomte, président sortant en poste depuis 2004, l’a emporté avec une infime avance.

Compte tenu des statuts et du règlement intérieur de la FFE, instituant un scrutin majoritaire à un tour pour les trois collèges, dits des spécifiques, affiliés et agréés, le comité fédéral sera composé des trente personnalités de la liste Mieux vivre l’équitation. On y trouve dix-sept nouveaux visages, parmi lesquels on retiendra Gwendolen Fer, membre de l’équipe de France de concours complet et lauréate du CCI 5*-L de Pau en 2017, Morgan Barbançon-Mestre, meilleure cavalière tricolore au classement mondial des couples de dressage, qui a défendu les couleurs de l’Espagne jusqu’en 2018, Pierre-Alain Mortier, médaillé d’argent par équipes en jumping aux Jeux méditerranéens de 2018, Marie Pellegrin, cavalière internationale de saut d’obstacles qui avait concouru sous les couleurs de la Suisse de 2014 à 2018, ou encore Marie-Laure Deuquet, organisatrice de nombreux concours à Pernay en Indre-et-Loire. “Je me réjouis de l’élection de mon équipe dont l’expérience et le savoir-faire est maintenant au service des clubs”, s’est félicité Serge Lecomte. “Ce sont dix-huit femmes et douze hommes, issus de divers horizons professionnels, qui sont déterminés à poursuivre les actions engagées et dont l’expertise servira au développement des clubs et des activités équestres ainsi qu’au rayonnement de notre sport dans la société.”



Une participation en hausse de plus de 20 points

Un second tour est programmé pour l’élection présidentielle. Il opposera Anne de Sainte Marie à Serge Lecomte. En effet, les statuts disposent qu’un président ne peut être élu au premier tour qu’à la majorité absolu, ce qui n’a pas été le cas aujourd’hui, puisque Serge Lecomte a obtenu 43,96% des voix, contre 42,47% pour Anne de Sainte Marie et 12,51% pour Jacob Legros. Ce scrutin fera l’objet d’une nouvelle assemblée générale élective, prévue le 27 avril, également au Parc équestre fédéral. Contrairement à aujourd’hui, ne seront exigés ni quorum ni majorité absolue, étant entendu que les votes blancs seront à nouveau comptabilisés. Compte du très faible écart, de moins d’1,5 point, entre les deux candidats, l’issue s’annonce très indécise. “Additionnés, les voix des dirigeantes et dirigeants ayant voté pour l’alternance en choisissant un autre projet que celui du président sortant représentent près de 58% des voix. Ce score fait d’Anne de Sainte Marie la favorite pour être élue présidente de la FFE ”, pointe le collectif À cheval demain, soutien de la candidate. “Il est évident que si ma liste n’avait pas été élue, je me serais retiré de la course au second tour. Comme [mes colistiers] ont tous été élus, il n’est pas imaginable de laisser la place à une cohabitation”, déclare pour sa part Serge Lecomte. Quant à Jacob Legros, a préféré attendre de réunir son collectif avant de réagir à ces résultats. Donnera-t-il une consigne de vote à ses électeurs?

L’autre enseignement de cette assemblée générale est la participation de 57,89% des votants, représentant 68,83% des voix. Ce chiffre est exceptionnellement élevé par rapport aux précédentes élections. En 2016, alors qu’Hervé Godignon s’était présenté face à Serge Lecomte, seuls les détenteurs de 47% des voix avaient participé aux scrutins. Autrement dit, le réveil démocratique, encouragé par l’organisation de trois débats retransmis en direct sur internet, a bien eu lieu. “On peut se féliciter du taux de participation important pour cette élection qui prouve que la démocratie directe fonctionne bien”, a commenté François Albertini, secrétaire général sortant de la FFE. Rendez-vous donc au prochain épisode.

LES RÉSULTATS

Comité fédéral

Spécifiques (cavaliers, officiels, médecin, éducateurs diplômés, propriétaire et organisateurs; 12 membres)
Serge Lecomte : 16743 voix (44,37%) 
Anne de Sainte Marie : 15865 voix (42,04%)
Jacob Legros : 4668 voix (12,37%)
Blancs : 460 voix (1,22%)

Affiliés (12 membres)
Serge Lecomte : 4526 voix (45,02%)
Anne de Sainte Marie : 4390 voix (43,67%)
Jacob Legros : 1000 voix (9,95%)
Blancs : 137 voix (1,36%)

Agréés (6 membres)
Serge Lecomte : 11958 voix (43,2%)
Anne de Sainte Marie : 11621 voix (41,98%)
Jacob Legros : 3741 voix (13,51%)
Blancs : 363 voix (1,31%)

Président
Serge Lecomte : 16581 (43,96%)
Anne de Sainte Marie : 16021 (42,47%)
Jacob Legros : 4718 (12,51%)
Blancs : 401 (1,06%)