[DANS LE RÉTRO] Armitages Boy, deux ans après

Il y a deux ans, le valeureux Armitages Boy prenait sa retraite sportive après avoir vécu une superbe carrière avec le Français Aymeric de Ponnat puis l'Italien Lorenzo de Luca. Remontons dans le temps et revenons en juin 2013, où l'étalon et son pilote normand étaient alors en pleine ascension vers l'équipe de France, qu'ils ont ensuite représentée lors de la finale mondiale de la Coupe des nations de Barcelone et les championnats d'Europe de Herning.



Vous avez joué à fond la carte de l’équipe de France et remporté la Coupe des nations à Lummen. Ne pas avoir pris part à celle de La Baule, puis avoir dû partir en dernier et logiquement abandonner à Saint-Gall ne constituent-ils pas deux demi-déceptions? Non, parce que je connais la valeur du cheval et que je sais qu’aujourd’hui, il est prêt. L’important est de suivre un programme intelligent. Même s’il est capable de sauter n’importe quelle Coupe des nations, quel que soit le terrain, il faut aussi le préserver. Le grand sport va vraiment commencer maintenant. À La Baule, nous n’avons pas gagné le Grand Prix, mais nous étions tout de mê...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe