Bottes de cuir et talons bas, que dévoilent nos chaussants d’équitation?

Bottes, bottines, mini-chaps: ces chaussants sont intimement liés à la pratique de l’équitation depuis des décennies. Tantôt malmenés par la boue et le sable, tantôt cirés avec amour, ces trois équipements servent de socle à tout cavalier. Mais connaît-on vraiment leurs évolutions et leurs caractéristiques?



Au même titre que le casque et le pantalon d’équitation, les chaussants constituent les premiers achats du cavalier débutant. Il y a encore quelques années, les bottes d’équitation se classaient en deux catégories : celles en caoutchouc pour les enfants et les débutants, et celles en cuir très rigide, dépourvues de fermeture Éclair, à l’implacable allure militaire. Dans les deux cas, la praticité n’était pas toujours au rendez-vous et il fallait s’armer d’un chausse-pied pour les enfiler et d’un tire-botte pour les enlever avec plus ou moins d’élégance. Les bottines étaient en cuir lourd et épais, et les mollets étaient...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe