Faire naître son poulain, mode d’emploi

Quel cavalier n’a pas rêvé de voir sa jument de cœur donner naissance à un poulain? Si l’élevage est un métier à part entière, rien n’empêche un amateur de faire naître son propre produit! Insémination ou monte en main, protocole vétérinaire, soins, alimentation, budget, poulinage, premiers jours du poulain, volet administratif... Avant de se lancer dans l’aventure, il est recommandé d’en connaître toutes les étapes. Mode d’emploi.



Tout propriétaire de jument a déjà songé au moins une fois, plus ou moins sérieusement, à la faire pouliner. Avant de se lancer dans le grand bain, mieux vaut bien déterminer ses objectifs, ses attentes et ses capacités. Naturellement, on ne procèdera pas de la même manière si l’on souhaite produire un poulain à objectif de valorisation ou de commercialisation, ou un cheval de famille, notamment en termes de croisements génétiques. Avoir conscience du budget nécessaire, ainsi que de la responsabilité, de la charge mentale et de l’engagement à long terme est primordial. En effet, une fois le poulain né, il faudra s’en occuper, l’éduquer,...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe