Christopher Six décroche son premier grand titre national à Pompadour

Christopher Six a été sacré champion de France Pro Élite, son premier grand titre national, hier après-midi au Haras national de Pompadour, en Corrèze. Auteur d’un nouveau sans-faute à l’hippique avec son génial Totem de Brécey, le Francilien a finalement doublé sur la ligne d’arrivée les deux écuyers du Cadre noir de Saumur, le lieutenant-colonel Thibaut Vallette et Arnaud Boiteau, médaillés d’argent et de bronze avec Qing du Briot*IFCE et Quoriano*IFCE.



Thibaut Vallette et Qing du Briot*IFCE.

© Pauline Chevalier

Christopher Six est toujours aussi sobre dans l’expression de ses émotions. Il faut dire que celle-ci n’était guère encouragée par la tenue à huis clos du Master Pro de concours complet, premier grand rendez-vous sportif après un mois de confinement des chevaux décrété pour stopper l’épizootie de rhinopneumonie équine de type HVE-1, de lundi à hier à Pompadour. Reste que le Francilien de trente-cinq ans y a bel et bien remporté son premier grand titre, au Haras national et sur l’hippodrome corrézien, en selle sur son exceptionnel et bien nommé Totem de Brécey, quatrième des championnats d’Europe Longines de Luhmühlen, en 2019 en Allemagne. Pour ce faire, le couple a brillé lors des trois tests, terminant quatrième du dressage (25,3), avant de signer un double sans-faute lors du cross et de l’hippique, où le chronomètre s’est dressé en principal péril.

En tête depuis le dressage (22), comme souvent, Thibaut Vallette et Qing du Briot*IFCE ont également maîtrisé les ateliers suivants, mais les champions de France en titre ont vu leur avance fondre, de 2,8 points mardi lors du cross, puis d’1,2 hier à l’hippique, où ils ne disposaient plus d’aucune marge. Ne nous y trompons pas toutefois: même battus de sept dixièmes de point, le lieutenant-colonel du Cadre noir de Saumur, forcément déçu, et son hongre de dix-sept ans, dernier champion olympique de Rio encore en exercice, conservent de très grandes chances d’être sélectionnés pour les Jeux de Tokyo.

Mêmes impressions mêlées, dominées par une pointe de déception, pour un autre glorieux écuyer du Cadre, Arnaud Boiteau, à qui ce titre national a encore échappé de peu. Troisième du dressage (25,1) et impeccable au demi-fond avec son fidèle et expérimenté Quoriano*IFCE, dix-sept ans, le champion olympique par équipes d’Athènes a lui aussi dépassé le temps imparti de trois secondes hier, ce qui ne lui a offert “que” le bronze. Cela n’en a pas moins nourri la perspective d’une sélection pour les championnats d’Europe d’Avenches, où Thierry Touzaint disposera de six ans places – deux fois plus qu’aux JO! – entre son équipe de quatre et ses deux individuels. Tant mieux.

© Pauline Chevalier/FFE



Ugo Provasi, Karim Laghouag et Nicolas Touzaint n’ont pas manqué à l’appel

Coup de chapeau à Ugo Provasi et Shadd’oc (30,1), quatrièmes au mérite d’une très belle prestation d’ensemble, conclue hier par un sans-faute aux obstacles pénalisé d’une seconde de temps dépassé, à Karim Laghouag et Triton Fontaine (31,1), qui ont conservé leurs points du dressage avec la manière, comme Christopher et Totem. Ces deux couples frappent eux aussi à la porte en vue des grandes sélections de l’année. Idem pour Nicolas Touzaint et Absolut Gold*HDC, sixièmes de ce championnat après un dressage légèrement en-deçà des espérances (31,1) et deux fois deux secondes lâchées lors des ateliers suivants. Quoi qu’il en soit, le couples qui s’était classé dixième des Européens de 2019 est en forme. Saluons encore les prestations de Luc Château et à nouveau Karim Laghouag, sans faute hier avec Troubadour Camphoux (34,2), septième, et le vétéran Punch de l’Esques (34,3), dix-huit ans et huitième. Sauf Sydney Dufresne et Trésor Mail (43,2), neuvièmes, les autres couples en lice ont peiné sur le parcours de Jean-Pierre Cosnuau.

Du côté des autres épreuves, à noter la victoire de Nicolas Touzaint et Vendée Globe’Jac*HDC (27,1), crédités d’un double sans-faute au cross et à l’hippique, dans la Pro 1. L’Angevin a également classé au troisième rang Eboli, parfaite à l’hippique après avoir concédé huit secondes de temps dépassé au cross (32,7). Deuxième de l’épreuve avec Slamm de la Sélune (32,4), Aurélie Gomez a été sacrée championne de France Pro 1, Nicolas ne pouvant ambitionner que le titre Pro Élite. Rémi Pillot et Cédric Lyard ont complété le podium avec Tol Chik du Levant (33,9) et Unum de’Or (34,5).

Enfin, la jeunesse a triomphé dans le championnat Pro 2, dont le podium a accueilli Chiara Autin, vingt ans, sacrée sur Urban Legend Blues (28,3), Quentin Faucheur, en argent sur Tempo de Kergane (29,5), et Zazie Gardeau, en bronze avec César de Commarin LA (30). À noter la très belle quatrième place de Thibault Fournier avec son inséparable Siniani de Lathus (30,8). Victime d’une grave chute en octobre 2019, sur ce même terrain de Pompadour, le régional de l’étape confirme son retour progressif parmi les siens, pour le plus grand bonheur de tous. C’est l’une des images qui resteront gravées dans le cœur des quelques privilégiés qui ont pu vivre ce rendez-vous de rentrée.

Le classement final de la Pro Élite
Le classement final du championnat Pro Élite

Le classement final de la Pro 1
Le classement final du championnat Pro 1
Le classement final de la Pro 2 (hors championnat)

Le classement final du championnat Pro 2

Revivez le podium et la Marseillaise du championnat Pro Élite

Classement des écuries du Grand National (étape de Pompadour)
1. Haras de la Belletière/Studio Paddock (Christopher Six, Raphaël Cochet et Lisa Gualtieri)
2. Le Cadre noir IFCE/Fondation Tara Océan (Lt Col Thibaut Vallette, Sidney Dufresne et Joséphine Héteau)
3. Le Cadre noir IFCE - Concept PGO (Jean Lou Bigot, Arnaud Boiteau et Charlotte Bordas)
4. Galop Sport France (Victor Levecque, Ugo Provasi et Anouk Canteloup)
5. Équithème/Jimenez FVA (Karim Laghouag et Gwendolen Fer)
6. Nicolas Touzaint/Royal Horse (Nicolas Touzaint, Héloïse Le Guern et Jade Bourguet)
7. Haras des Châteaux (Luc Château et Élora de Artola)
8. Écurie des Beaux moulins/RM for You (Camille Lejeune et Arianna Schivo)