Pourquoi les Américains dominent-ils le classement mondial des moins de vingt-cinq ans?

Le classement mondial U25, autrement dit des cavaliers de moins de vingt-cinq ans, de saut d’obstacles est largement dominé par les Américains. Et pour cause, on les trouve au nombre de six dans le top dix! Seraient-ils plus précoces que les Européens, à l’image de Reed Kessler, qui avait participé aux Jeux olympiques de Londres à dix-sept ans… avant de mettre sa carrière entre parenthèses en 2018? Mieux encadrés? Auraient-ils de meilleurs chevaux? Ou accès plus facilement aux concours où l’on peut marquer des points? Ces questions méritent d’être analysées, avec l’éclairage de quelques experts d’envergure transatlantique.



Le top dix du classement mondial des cavaliers de saut d’obstacles de moins de vingt-cinq ans (U25), l’un des derniers créés par la Fédération équestre internationale (FEI), en 2019, parle de lui-même. Y figurent six cavaliers américains, dont le numéro un, Brian Moggre. Il faut dire que ce Texan de vingt ans enchaîne d’impressionnantes performances aux rênes de MTM Vivre le Reve (Ustinov x Chello II), son Westphalien de douze ans. Le 1er avril encore, le talentueux duo s’est imposé à 1,55m lors d’un CSI 4* à Wellington. On ne compte plus les classements de Brian aux niveaux 4* et 5*, avec le crack qui l’a révélé, mais aussi Balou du Reventon, l&r...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe