Julia Krajewski et Thomas Carlile restent en tête, et Karim Laghouag remonte sur le podium à Saumur

En tête hier au terme du test de dressage, Julia Krajewski et Thomas Carlile le sont toujours cet après-midi après le test de cross, que l’Allemande a bouclé sans faute avec Amande de B’Neville et où le Sarthois n’a concédé que huit secondes de temps dépassé avec sa Birmane, sur et autour de l’hippodrome de Verrie. Auteur du parcours le plus rapide avec Triton Fontaine, Karim Laghouag est remonté sur le podium provisoire du CCI 4*-L de Saumur, avant la visite vétérinaire et le saut d’obstacles, programmés demain matin et après-midi.



Difficile d’être plus ponctuelle que Julia Krajewski. Cet après-midi sur et autour de l’hippodrome de Verrie, dans le Maine-et-Loire, l’Allemande a bouclé en 9’58’’un cross pour lequel Pierre Michelet, le chef de piste, avait accordé un temps de 10’’. Après avoir signé une magnifique reprise de dressage, cette excellente cavalière, qui entraîne aussi des jeunes cavaliers pour le compte de la Fédération allemande, a donc amplement réussi son coup avec Amande de B’Neville, conservant la tête du CCI 4*-L de Saumur. Demain, la Selle Français devra franchir l’étape de la seconde visite vétérinaire, le matin, puis se montrer tout aussi sérieuse lors du test de saut d’obstacles. Crédité de 24,7 points, le couple disposera alors d’une marge d’avance représentant neuf secondes de temps dépassé, mais aucune faute possible aux obstacles.

En effet, Thomas Carlile et Birmane, deuxièmes après le dressage, le sont restés cet après-midi même s’ils ont lâché huit secondes (28,4) sur ce long parcours de 5.700m plutôt galopant et tracé sur un sol très léger compte tenu des conditions climatiques. Demain, le Toulousain installé au Lude, dans la Sarthe, ne visera rien d’autre que le sans-faute avec son excellente Selle Français, visant une sélection pour les Jeux olympiques de Tokyo. Il en sera de même pour Karim Laghouag, auteur du meilleur temps scratch de l’après-midi, en selle sur le vaillant et rapide Triton Fontaine, qui a donc conservé ses 29 points du dressage. Espérons que la perte d’un fer aux deux tiers du parcours n’aura pas trop déséquilibré la locomotion du hongre en vue de la visite vétérinaire. Après s’être trompé d’obstacle lors de l’étape inaugurale du Grand National, ici même début mars, et avoir dû se contenter de la cinquième place dans le championnat Pro Élite, il y a deux semaines et demie à Pompadour, le cavalier de Nogent-le-Rotrou, à son aise à l’hippique, compte bien accrocher le podium demain.

Thomas Carlile et Birmane.

© Les Garennes/Saumur Complet



“Amande et moi sommes en train de franchir un cap”, Julia Krajewski

Les sept autres cavaliers du top dix provisoire sont tous français. Les félicitations du jury sont allées à Astier Nicolas et Rémi Pillot, auteurs de parcours “maxi” avec Babylon de Gamma, quatrième (31,5), et Tol Chik du Levant, neuvième (36,1). Mention très bien pour Arnaud Boiteau et Martin Haméon, qui n’ont chacun concédé que deux secondes avec Quoriano*IFCE, cinquième (31,9), et Quiland Menjoulet, septième (34,5). Et mention bien pour Gwendolen Fer, sixième avec Romantic Love (32,7), qui effectue ici sa rentrée, Cyrielle Lefèvre, huitième sur Armanjo Serosah (35,7), et Gireg Le Coz, dixième sur Aisprit de la Loge (36,3).

“Je dois reconnaître que je suis très heureuse et surtout très fière d’Amande de B’Neville. Il faut réaliser que le CCI 4*-L de Saumur Complet est le concours le plus difficile auquel elle a participé de toute sa carrière. Elle a onze ans, et je la fais progresser petit à petit. Depuis peu, depuis le départ à la retraite de Samouraï du Thot en fait, nous sommes en train de franchir un cap. Sur le cross, je me suis montrée prudente dans un premier temps, ce qui m’a valu d’être un peu en retard sur le chronomètre, du fait de l’attention que je portais à chaque élément technique. Cela aurait pu être serré mais ma jument a rattrapé douze à quinze secondes dans les cinq dernières minutes, très facilement et sans forcer. Cela confirme tout le bien que je pense de ses qualités de galopeuse. Elle est rentrée très fraîche aux écuries. C’est de bon augure pour demain. Amande est une excellente sauteuse, mais tout peut encore arriver. Je croise les doigts”, a commenté Julia Krajewski.

Rendez-vous demain à 14h30 pour l’hippique.