“Les gens doivent vraiment réfléchir à leur mode de vie, avec les chevaux... et les humains”, Michel Robert

Jeune septuagénaire, Michel Robert est toujours bien dans ses bottes et reste présent sur la scène sportive française, malgré son retrait en 2013 des plus grandes compétitions mondiales. En témoigne d’ailleurs sa troisième place hier au Fontainebleau Classic dans le Grand Prix CSI 2* avec Emerette. GRANDPRIX a profité de sa présence en terres bellifontaines pour rencontrer le cavalier, qui a comme toujours offert un échange passionnant, enrichissant et sans langue de bois sur l’actualité du milieu équestre, sans oublier l’optimisme qui le caractérise. Il a notamment évoqué les espoirs qu’il fonde en Bingo Del Tondou, en route vers le haut niveau, le duo composé de Pénélope Leprevost et sa fille Éden, la médiatisation de la discipline ou encore l’équipe de France en vue des Jeux de Tokyo. Entretien.



Comment allez-vous? Je suis en forme, physiquement et mentalement. Vous avez repris votre saison à Oliva en janvier. Êtes-vous satisfait de l’évolution d’Emerette (KWPN, Diarado x Almerette), Bingo Del Tondou (OC, Vigo d’Arsouilles x Querlybet Hero) et de la jeune Eicha de Kreisker (SF, Conrad x Diamant de Semilly), sept ans, qui a effectué ses premiers parcours internationaux?  Emerette a directement pris la quatrième place d’un Grand Prix lors de sa remise en route, donc j’étais content. Bingo a effectué plusieurs parcours sans faute. C’est un cheval qui a besoin de prendre de l’expérience et de la maturité. Il est pétri de qualités. Je l’ai en associ...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe