”J’ai dû affronter mon impatience et lutter contre moi-même pour renouer avec mon rapport au temps”, Thibault Fournier

Vainqueur du prestigieux CCI 5*-L de Pau en 2018 avec l’attachant Siniani de Lathus, le jeune complétiste Thibault Fournier a vu son ascension s’arrêter brutalement le 12 octobre 2019 lorsqu’une chute l’a précipité dans le coma pendant plus d’une semaine, lui laissant diverses séquelles. Après une longue convalescence, ce Clermontois de vingt-six ans ne cache pas son désir de retrouver le haut niveau et s’en donne les moyens, tout en poursuivant des études de kinésithérapie.



Comment allez-vous et comment votre année 2021 a-t-elle commencé? Je vais bien! Mon année a commencé sur les chapeaux de roue sur le plan équestre puisque je me suis classé cinquième d’une Pro 4 à Saumur fin février avec mon cheval de tête, Siniani de Lathus (SF, Volchebnik x Tenor de la Cour). J’étais même en tête après le dressage, mais quatre points à l’hippique nous ont privés de la victoire. Quoi qu’il en soit, je suis très satisfait! Par la suite, l’épizootie de rhinopneumonie (qui a entraîné l’arrêt de toutes les compétitions équestres en France et en Europe du 1er mars au 12 avril, ndlr)&...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe