Kevin Staut remonte le temps en ouverture de Cabourg Classic

Sur huit épreuves, la Marseillaise a retenti six fois durant en cette journée d’ouverture de Cabourg Classic, événement marquant le retour du saut d’obstacles au cœur au cœur du magnifique hippodrome normand. Un bel échauffement pour les Tricolores qui ont montré leur grande forme tout au long de la journée, à l’image de Kevin Staut, gagnant dans l’épreuve majeure avec Iliade KDW , ou encore Charles Berthol, vainqueur de la première épreuve du CSIOJ de Cabourg sur Cardea. À l’abord des Coupes des nations, qui se dérouleront demain pour les Jeunes cavaliers et Juniors, puis samedi pour les Enfants, les couples ont affirmé leur présence en démontrant une détermination à toute épreuve sur les pistes.



Le Cabourg Classic a été le théâtre de belles performances en cette première journée dans la ville de villégiature de Marcel Proust. En début d’après-midi, soixante-cinq couples issus de douze nations différentes se sont élancés à l’assaut de l’épreuve majeure, un parcours élevé à 1,45m labellisé 3*, présentée par l’Hippodrome de Cabourg au terme duquel les vingt-cinq meilleurs se sont vus qualifiés pour le Grand Prix dominical.

Le ciel gris n’aura pas porté préjudice à Kevin Staut! Le Normand d’adoption a été l’auteur d’un score parfait sur Iliade KDW et a franchi la ligne d’arrivée en seulement 68’’03. “Iliade n’était pas sortie en compétition depuis un mois, donc en l’engageant dans la grosse épreuve dès le premier jour… Je me suis dit: nous verrons bien”, a confié le champion olympique, amusé. “Mais elle est vraiment super et elle est effectivement très rapide. Je pense que sa vitesse au sol et dans l’exécution du saut la rend très compétitive, je suis ravi de la monter! Et je suis ravi de revenir à ce concours de Cabourg, auquel je n’avais pas participé depuis une vingtaine d’année.” Il n’est cependant pas encore dit qu’Iliade participera au Grand Prix de dimanche puisque Kevin Staut concourra demain avec Bulgarie d’Engandou, propriété de Bruno Rocuet au même titre qu’Iliade. “Je choisirai ensuite celle que j’engagerai dans le Grand Prix!” conclu-t-il.

Ce parcours imaginé par Cédric Longis comportait son lot de difficulté. Nombreux sont les duos à s’être fait piéger par la terrible combinaison numéro onze: un triple aux barres rouges et blanches précédant l’ultime oxer du tracé. Ce qui n’a pas empêché Charles Henri Fermé de s’emparer de la deuxième place avec Bellini Dufaure de L, bouclant son tour en 68’’29, suivi de François Xavier Boudant avec Brazyl du Mezel, qui ont franchi la ligne d’arrivée en 68’’46, privant de peu le Suédois Alexander Zetterman et son Triton Hastak d’un podium (68’’52).

Axel van Colen a signé un parcours vierge de pénalité aux rênes de Veyon, se classant cinquième (68’’54) devant le Belge Ludo Philippaerts sur Mr. Idol S. Très en forme, les Tricolores Michel Robert avec Emerette (69’’24), Mathieu Billot sur Bad Boy du Bobois (69’’45), Jérôme Hurel et Vegas de La Folie (69’’48), Bernard Briand Chevalier associé à Bond Jamesbond de Hay (69’’82) et Guillaume Roland Billecart avec Ustica des Luthiers (69’’97) ont occupé tous les rangs jusqu’à la onzième place.

À trois cavaliers de la fin, alors que vingt-deux couples s’en étaient sortis sans aucune pénalité, la Normande Félicie Bertrand a décidé d’assurer un parcours irréprochable pour garantir sa qualification pour le Grand Prix, se classant vingt et unième sur Drakar avec un temps de 74’’58. Dernier couple à passer, Antoine Ermann et Beryl des Prés ont adopté la même stratégie (71’’13), se propulsant à la treizième place du classement derrière le Brésilien Pedro Junqueira, qui avait sellé C’Est Dorijke pour cette occasion (70’’51).

À noter la victoire de Mathieu Billot dans l’épreuve cotée à 1,40m labellisée 3* et présentée par le Grand Hôtel. Le Calvadosien, associé à Cycnos d’Helby, a soufflé la première place à Guillaume Foutrier sur Sex Appeal 111 Z (59’’91) grâce à une trentaine de centièmes en moins, affichant un temps de 59’’65.



Les jeunes cavaliers prêts à en découdre

Si Leona Mermillod Baron et Jeanne Sadran, associées à Chanel de La Claye (74’’05) et Unforgettable Damvil (74’’65) ont occupé la deuxième et troisième marche du podium lors de l’épreuve d’1,45m, présentée par Butet, durant le CSIO Jeunes cavaliers, c’est bien l’hymne espagnole qui a retenti en l’honneur de Carolina Villanueva, ce soir. Son excellent rythme sur Voice de Chenaie, un Selle Français de douze ans ayant concouru sous les couleurs françaises jusqu’en 2018, l’a propulsé au-devant des neuf couples sans pénalité sur un total de quarante-sept partants. “Après cette victoire, je suis euphorique! Voice a sauté de manière incroyable. Nous avons fait une très bonne saison, nous progressons ensemble depuis 2020 ensemble alors je suis très heureuse. C’est un grand honneur de représenter l’Espagne, c’est d’ailleurs la première fois que je représente mon pays et je ne pourrais pas être plus heureuse. Evidemment, je souhaiterais sur le long terme continuer la compétition et gagner le plus d’expérience possible”, a raconté Carolina Villanueva à la sortie de la nouvelle piste réalisée par Toubin & Clément/Normandie Drainage.

Cette exaltation, Charles Berthol l’a ressentie après sa propre victoire dans l’épreuve cotée à 1,40m, présentée par Ekinat, de ce CSIO Juniors. Tandis qu’une partie des cavaliers s’est laissée surprendre par le temps imparti très serré qui régissait ce parcours à quatre-vingt-seize duos au départ, le cavalier de Cardea a expédié son tour en 71’’38 sans commettre la moindre faute, le plaçant en tête des dix-sept sans faute. Malgré un parcours rapide, Gautier Lenoir n’a pas réussi à abaisser le temps de référence et s’est classé deuxième avec Valkera d’Anto en 72’’99. Louise Sadran s’est à son tour hissée sur le podium, menant All Right du Genet à la troisième place en 74’’06. Dans le top dix, à majorité française, quatre des neuf nations présentes ont été dignement incarnées par leurs ambassadeurs. L’Allemand Julius Bleser s’est classé quatrième avec Rocket Z (74’’49), suivi de deux membres de l’équipe des Juniors qui courront la Coupe des nations de demain, Jules Orsolini, cinquième avec Charlotte 198 (75’’10), et Éden Leprévost Blin le Breton, sixième sur Golden Cygano Jap (75’’91). Septième, Oliver Tuff a défendu les couleurs britanniques avec Felix X (75’’91), devant deux des représentants belges, Bart Jay Jr. Vandecasteele sur Kadee van het Heikanthof, huitièmes avec un chronomètre affichant 76’’31 – le couple a d’ailleurs occupé la première place au provisoire durant les trois quarts de l’épreuve – ainsi que par Mathis Charon Deligny, qui a terminé neuvième avec Baya du Lys (77’’05). Ambre Difko a clôturé ce top dix avec Ashelka West en 78’’59.

Du côté des Enfants, quatre-vingt-quatorze duos se sont disputés l’épreuve en fin d’après-midi, présentée par Balnéo Sport Horses et cotée à 1,20m. La victoire s’est vêtue des couleurs allemandes grâce à la prestation de Lennard Tillmann, qui s’est imposé aux rênes de Just For Fun devant les quarante et un double sans faute (35’’72). Il est talonné par l’Espagnol Lucas Lopez Benito, associé à Ur de Peleben, qui a bouclé son parcours en 35’’76. Jeanne Colas a finalement planté le drapeau français sur la troisième marche du podium en stoppant le chronomètre à 35’’85 avec Kalimero. Ses compatriotes Cassandre Roquain, cinquième avec Balzane des Roches (36’’34), et Lou Fossey, sixième sur Tequila de La Cavée (36’’56), ont été devancées par l’Espagnol Carlos Garcia, en selle sur Baika du Midra, clôturant son parcours en 35’’96.

Toutes les épreuves de Cabourg Classic sont retransmises en direct sur GRANDPRIX.tv

Revivez le parcours des lauréats de l’épreuve