L’Irlande triomphe dans la Coupe des nations de Kronenberg

La Coupe des nations de la série Longines EEF qui s’est tenue aujourd’hui au CSIO 3* de Kronenberg, aux Pays-Bas, a été soldée par la victoire de l’équipe irlandaise qui, avec un score imbattable, s’est imposée devant la Grande-Bretagne et l’Espagne au terme de deux manches intransigeantes.



C’est un parcours juste, mais technique, qui attendait aujourd’hui les treize nations venues se disputer la victoire de la Coupe des nations du CSIO 3* de Kronenberg, aux Pays-Bas. La première manche qui comportait douze obstacles pour quinze efforts, n’a pas laissé de place à l’erreur et mis au défi quelques-uns des couples qui se sont élancés ce matin sur la piste du Peelbergen Equestrian Centre. N’étant pas parvenu à en trouver la clé, l’Irlandais David Simpson a notamment choisi de ne pas aller au bout du premier parcours –un abandon rapidement compensé par les trois parcours sans-faute de ses coéquipiers– tandis que la Néerlandaise Viktoria Haussler a vu sa course interrompue par une malheureuse chute. Outre l'Irlande, quatre autres équipes se sont démarquées au cours de la première manche, comptant chacune trois parcours vierges de pénalités : la Grande-Bretagne, l’Espagne, les Pays-Bas et la France.

Le scénario attendu à ce stade de l’épreuve s’est d’ailleurs confirmé à l’issue d’une seconde manche non moins délicate. Malgré une petite faute commise par David Simpson dans le barrage, l’équipe irlandaise, également composée d’Alexander Butler et son très démonstratif Athene, Eoin Gallagher, associé à Faltic HB et Eoin McMahon sur Chakra, est parvenue à s’emparer de la victoire grâce à un score final de zéro. Plus de peur que de mal pour le hongre de Chad Fellows, Eindhoven G.H., ayant chuté dans le triple alors que le duo s’apprêtait à clôturer cette seconde manche sous le ciel orageux de Kronenberg. Cette brève frayeur a été aussitôt oubliée à l’annonce de la deuxième place de la Grande-Bretagne, également représentée par Joseph Stockdale, auteur d’un sans-faute avec Equine American Cacharel et Jack et William Whitaker, tous les deux pénalisés de quatre points aux rênes de Scenletha et de Galtur. Sur Valentino de Hus Z, l’Espagnol Santiago Nunez Riva a probablement été un peu trop gourmand dans son abord du tout dernier oxer, ce qui lui a valu une faute et le même score de quatre points que son coéquipier Ismael Garcia Roque, associé à La Costa. Avec son petit fils de Quidam de Revel, Valdocco des Caps, Sergio Alvarez Moya a quant à lui écopé de huit point, non comptabilisés puisque Manuel Fernandez Saro a été l’auteur d’un parcours sans-faute avec Jarlin de Torres, permettant ainsi à l’Espagne de monter sur la troisième marche du podium. La quatrième place du classement est revenue aux Pays-Bas qui ont totalisé neuf points de pénalité, soit un de plus que leurs plus proches concurrents. Le seul double sans-faute de l’équipe a été réalisé par la très régulière Kim Emmen, en selle sur son fils de Toulon Jack van het Dennehof.



Coup manqué pour les tricolores

Côté français, Juliette Faligot a ouvert la danse avec l’explosive Arqana de Riverland. Après une première manche irréprochable, le couple a finalement écopé de douze points qui ont pesé lourd dans la balance, compte tenu de la suite des événements. En effet, alors qu’il s’en était, lui aussi, sorti sans peine de son premier tour, Pierre Alain Mortier a choisi d’interrompre son second parcours pour préserver Just Do It R après une incompréhension survenue dans le triple, malgré l’immense franchise de l’alezan. Sur Croqsel de Blaignac, Aurélien Leroy est sorti de piste avec une faute à son compteur, tandis que le seul double sans-faute de l’équipe a été signé Benoit Cernin et Uitlanders du Ter.

On notera également le remarquable double sans-faute de José Maria Larocca et Finn Lente pour l’équipe Argentine, relégué à la sixième place devant la Suède, la Norvège, le Luxembourg et la Belgique, venue clôturer le top dix.

Les résultats complets ici.

Alexander Butler, Eoin Gallagher, Eoin McMahon et David Simpson sont les lauréats de la Coupe des nations Longines EEF de Kronenberg.

© Sportfot