Uélème, hors norme à tout point de vue (partie 2)

Disparue il y a cinq ans déjà, Uélème fut à la fois une extraordinaire compétitrice avec Olivier Jouanneteau et une reproductrice hors pair, comptant quatorze produits indicés au-dessus de 140, dont huit à plus de 150. Sa plus jeune fille en activité, Bibici, qui brille à haut niveau sous la selle de Grégory Cottard, est même la meilleure, avec un ISO 166 obtenu l’an passé. Vu ses performances et la qualité de sa production, Uélème restera à n’en pas douter l’une des plus grandes dames du Stud-book Selle Français.



Une pouliche miraculée

Uélème a failli mourir à la naissance. “Je dois une fière chandelle à un garde de la station, car le lait de Gazelle ne convenait pas à la pouliche, qui risquait de mourir d’ictère hémolytique”, se souvient Daniel Millet. “Il a tout de suite vu que la pouliche avait les yeux un peu jaunes, et l’a nourrie au biberon. Elle a réussi à s’en sortir grâce à l’aide d’un vétérinaire assez épatant. Donc Uélème est un peu une miraculée.” Ensuite, elle s’est avérée particulièrement compliquée à gérer, si bien que beaucoup ont conseillé à son naisseur de ne pa...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe