Bianca ou l’itinéraire étincelant d’une grande dame emportée bien trop tôt

Charismatique, surdouée, délicate, Bianca a rejoint les cieux hier matin. Emportée par une tumeur au cerveau, elle laisse un vide immense dans le cœur de son cavalier Steve Guerdat, qui a annoncé sa perte hier soir, lors de la conférence de presse qui suivait la victoire des Suisses dans la Coupe des nations de La Baule. Portrait d’une jolie baie à la personnalité affirmée qui a marqué tous les passionnés. 



Elle avait une liste reconnaissable parmi mille, une légèreté unique sur le saut, la queue qui fouaille, et une place particulière dans le cœur du champion olympique Steve Guerdat. Les larmes aux yeux et la gorge serrée, le grand champion suisse a annoncé hier à La Baule que sa baie de quinze ans s’était éteinte dans la matinée, succombant à une tumeur au cerveau. « Tu nous a donné tellement de bonheur ces dernières années que ce moment est cruel. Cruel car j'aurais aimé pouvoir t'offrir beaucoup plus. Cruel car tu vas laisser derrière toi un vide énorme. Mon cœur sonne creux ce soir, car tu me manques déjà », a...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe