Thomas Lambert donne le “LA” à Fontainebleau

Le nouveau CSI 2* de Fontainebleau Classic 2021 a été inauguré aujourd'hui par l'épreuve qualificative pour le Grand Prix aux couleurs de Poun's Power. Thomas Lambert s'y est imposé avec la complicité de sa Gazelle du Pachis, tandis que la deuxième place est revenue à l'Allemand David, en selle sur Concordia 49. Le Luxembourgeois Victor Bettendorf a complété le podium, associé à Atomic de la Roque.



article-block1

En selle sur Gazelle du Pachis, Thomas Lambert s'est offert la victoire de l'épreuve majeure de ce jeudi, en ouverture du CSI * de Fontainebleau Classic.

© Louise Allemand

La première étape de la pièce en deux actes qui mène vers l'épreuve phare du week-end s’est tenue en fin d’après-midi au Grand Parquet de Fontainebleau. Sur la piste de la carrière des Princes, bordée de sa tribune fraîchement rénovée, soixante et onze couples étaient au départ de l’épreuve qualificative pour le Grand Prix aux couleurs de Poun’s Power et dont les points comptent pour le classement mondial. Seuls huit couples sont parvenus à déjouer l'ensemble des subtilités du parcours initial imaginé par Yann Royant et Ron Hamon Serval. Sur les douze obstacles (pour quinze efforts), le double d’oxers CDW placé en numéro huit a certainement constitué l’un des principaux pièges du parcours. Situé en sortie de ligne courbe après le vertical numéro sept, il n’a pas épargné certains concurrents qui ont vu les portes du barrage se fermer à eux en commettant une faute à son entrée. Parmi les qualifiés, Thomas Lambert a été le plus rapide. En selle sur sa bien nommée Gazelle de Pachis, a été l’auteur d’un parcours final en 36’’40. “J’ai trouvé le parcours proposé très intéressant et bien mesuré. La preuve en est qu’il n’y a eu que huit sans-faute. Les chevaux n’ont pas pour autant été mis en difficulté, ce qui est bien, surtout considérant le fait des chevaux de huit ans étaient engagés dans cette épreuve.”, a déclaré le lauréat de l’épreuve à la sortie de son tour d’honneur. “Lorsque l’on est que huit à s’élancer dans un barrage, on prend davantage de risques, car on sait que l’on va être classé dans tous les cas. Je suis contente du comportement de Gazelle. Elle a neuf ans et elle commence à devenir compétitive à ce niveau. C’est la première épreuve “Ranking” qu’elle gagne de sa carrière, c’est forcément satisfaisant.” a-t-il ajouté. Avec douze centièmes de secondes de retard sur les vainqueurs, c’est l’Allemand David Will et sa Concordia 49 qui se sont emparés de la deuxième place. Grâce à un chronomètre de 36’’52, le couple a devancé le Victor Bettendorf, représentant du Luxembourg qui, aux rênes d’Atomic de la Roque, est venu compléter le podium en 37’’36. En quatrième position, on a retrouvé le frère du gagnant, Mathieu Lambert, auteur d’un barrage en 39’’67 avec son fils de Diamant de Semilly, Airmes des Baleines. Associé à Chartraine Pre Noir, Guillaule Foutrier a fait le choix de ne pas jouer à cent pour cent le jeu de la vitesse dans cette deuxième phase, qu’il a bouclée en 42’’20. Souhaitant certainement ménager sa monture en vue de la suite des évènements, il s’est tout de même offert la cinquième place en signant le dernier double sans-faute de l'épreuve. Guillaume Batillat, lui, a tenté le tout pour le tout. Auteur d’un barrage en 37’’84 avec Baby Love, quatre points de pénalité l’ont relégué à la sixième place. Avec No Mercy Van T Kamerveld Z, le Belge Boy-Adrian van Gelderen a fait le spectacle en se risquant à grandes galopades et des virages serrés. “Il faut oser!”, a-t-on pu entendre en bord de piste alors qu’il abordait le double CWD à toute vitesse, incitant son cheval à prendre sa battue d'appel loin du premier oxer, avant de renverser le second plan de la sortie de cette redoutable combinaison. Sorti de piste en 37’’93, il a devancé Mélanie Cloarec huitième avec Fais Toi Belle du Seigneur, elle aussi pénalisée de quatre points en arrêtant le chronomètre à 38’’18.

Parmi les autres performances tricolores de l’épreuve, on notera la neuvième place de Clarance Gendron, privée du barrage avec Azura Z à cause d’un point de pénalité pour temps dépassé. Edouard Mathé et Nicolas Bost ont subi le même sort et figurent en onzième et quatorzième position, respectivement associés à Alcazar Sitte et Bacot. 

La compétition continue demain avec la seconde épreuve qualificative pour le Grand Prix qui se tiendra dimanche. 

Les résultats complets ici

Revivez le barrage de Thomas Lambert et Gazelle du Pachis :