À Fontainebleau, les jeunes chevaux ont ensoleillé le Grand Parquet

Aujourd'hui, le stade bellifontain a été le théâtre des finales des CSI1* dédiés aux chevaux de six et de sept ans au Fontainebleau Classic. La première épreuve, présentée par TdeT, a été brillamment remportée par Audrey Paris et Firefox Champlong, tandis qu'Alexis Gourdin et Eldorado Semilly se sont emparés de la victoire dans celle du Top 7, aux couleurs de Cavalor. 



Après avoir couru hier sur la pelouse du terrain d’honneur du Grand Parquet, c’est aujourd’hui sur la Carrière des Princes que les chevaux de six et de sept ans ont disputé leurs finales. Si la météo n’était pas au rendez-vous —l'épreuve des sept ans s’est déroulée en grand partie sous une pluie battante—, le spectacle l’était. Les cavaliers ne se sont, en effet, pas laissés décourager par les intempéries et la plupart des chevaux s'est montrée imperturbables une fois entrés en piste.

Dans la première finale, réservée aux chevaux de six ans, dix-sept couples (sur les quarante-deux au départ) se sont frayé un chemin jusqu’au barrage. Trois nations se sont disputé la victoire : la Belgique, le Brésil et la France, avec une grande majorité de représentants.

En selle sur la très réactive Firefox Champlong, (SW, Quite Capitol x Arioso du Theillet), Audrey Paris a signé un parcours final sans la moindre maladresse, en un temps record. Entre les deux derniers obstacles, face à la tribune, le couple s’est lancé dans une galopade effrénée, permettant tout de même à la baie de décoller au bon endroit pour passer la ligne d’arrivée à 42’’16. Ce chronomètre n’a pas été égalé et les deux complices se sont emparées de la victoire, devant leurs compatriotes Laura Monier et Evita Peron (AES, Etoulon VDL x Clarimo), sorties de piste en 42’’87. “J’ai souhaité emmener ma jument ici pour lui montrer cette piste dans l’optique de participer à la Grande Semaine de Fontainebleau. Elle fait beaucoup de sans-faute dans les épreuves dédiées aux chevaux de son âge, alors j’espère avoir du succès avec elle à cette occasion. Elle est incroyable et ne veut jamais toucher une barre. Cela fait un an et demi que je la monte et depuis, je n’ai fait qu'un seul parcours à quatre points C’est une super jument de concours!”, a affirmé Audrey Paris à l'issue de sa victoire. Avec Justicier de Pandore (SBS, Curby du Seigneur x Renville), Guillaume Foutrier a compté un succès de plus à son week-end en terminant à la troisième position grâce à un temps de 43’’00. Seule non-Tricolore à se classer dans cette épreuve, la Belge Marine Scauflaire a mené son Jigali d'Hoogpoort (Aktion Pur Z x Nabab de Reve) au pied du podium, arrêtant le chronomètre à 43’’23. La suite du classement est cent pour cent français, puisque le Belge Thibault Vermeulen, pénalisé de quatre points dans le barrage avec Boy's Pitou van de Hertogen (AES, Boyfriend du Seigneur x Obsession), est arrivé en treizième position, tandis que seuls les douze premiers couples pouvaient être classés dans cette finale. Seul cavalier brésilien à tenter sa chance dans le barrage, Pedro Junqueira Muylaert a terminé à la seizième place avec Katalijne (KWPN, Fibonacci x Coriano).

Les résultats complets ici



Un fils de Diamant de Semilly couronné chez les sept ans

article-block3

Alexis Gourdin et Diamant de Semilly se sont offerts la victoire de la finale du CSI 1* dédié au chevaux de sept ans.

© PSV

Certains ont eu la tâche plus difficile que d’autres dans la finale du CSI 1* dédiée aux chevaux de sept ans, au cours de laquelle il a fallu jongler entre les longues averses et les courtes éclaircies qui ont accompagné les passages de quelques chanceux. Cela n’a toutefois pas empêché vingt-quatre couples de se qualifier pour le barrage, bien que cinq cavaliers aient décidé de ne pas y prendre part. En 39’’13, Alexis Gourdin et Eldorado Semilly (SF, Numero Uno x Diamant de Semilly) ont été les plus rapides des douze couples à être parvenus au double sans-faute. Le cavalier du Haras de Semilly et son bai ont devancé Thomas Lambert et Jackpot EB (KWPN, Action Breaker x Corrado I), auteurs d’un barrage en 39’’42. Pour le Tricolore, le week-end aura déjà été fructueux puisqu’après s’être offert cinq podiums dont trois victoires, il est resté sur sa lancée dans cette finale, classant également son étalon Chichibu Carnelle Z (ZANG, Crown Z x Cumano) en cinquième position et sa jument Van Gallettana Z (ZANG, Vagrant Z x Glasgow W vh Merelsnest) à la douzième place. Sur la troisième marche du podium, la Néerlandaise Anouk de Ruijter et Jolie ont terminé le parcours en 39’’62, davant Mathieu Lambert et Elmouth Loisel, sorties de piste en 40’’17. Arthur Le Vot, Axel van Colen et Titouan Schumacher figurent aux sixième, septième et huitième places, respectivement associés à Eothymm de Kergane SF, Quinoto Bois Margot x Campo Flamingo Z), Dardare Brimbelles Z (SF, Darco x President) et Azote Brimbelles Z (ZANG, Amadeus Z*Brimbelles x Toulon). Derrière la Belgique, représentée par Marine Scauflaire et Cuba Libre de Nevada Z (ZANG, Charlekijn Van T&L x Thunder van de Zuuthoeve), Guillaume Foutrier a clôturé le Top dix sur sa fille de Kannan, Elena Hope (SF, Kannan*Gfe x Quick Star).

Les résultats complets ici