“Je travaille dur pour ces moments-là, alors j’engrange toute l'énergie et le positif que cela apporte”, Edward Levy

Vainqueur de trois épreuves le week-end passé au Longines Paris Eiffel Jumping, l'un des trois CSI 5* de Paris, dont la qualificative pour le Grand Prix du Longines Global Champions Tour avec Rebecca LS et le petit Grand Prix du dimanche avec Uno de Cerisy, Edward Levy a accepté de tirer le bilan sur ce week-end riche en succès. Loin d’être du genre à se reposer sur ses lauriers, le cavalier de vingt-six ans rappelle également sa philosophie qui consiste à rechercher sans cesse l’amélioration et évoque ses ambitions, qui passent notamment par la formation d’une solide relève pour son piquet de tête.



Dans quel état d'esprit êtes-vous à l'issue de votre week-end riche en succès au Longines Paris Eiffel Jumping ? C'est forcément un très bon sentiment. Mon équipe et moi sommes vraiment ravis des résultats obtenus et mes chevaux ont fait preuve d’une forme remarquable tout au long du week-end. Si à chaque fois que je partais disputer un CSI 5*, on me disait que ma pire performance du week-end serait une sixième place dans le Grand Prix, je partirais encore plus motivé que d'habitude! Bien-sûr, bien que je sois normand depuis maintenant dix ans, gagner à Paris, dans ma ville natale, a une saveur particulière. Mais au-delà de cela, le fait de retrouver des tribune...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe