L’écurie Paco Diouf, valorisation et commerce près de Rouen

Cavalier professionnel, éleveur, et commerçant de chevaux, Paco Diouf s’épanouit à Saint-Jacques-sur-Darnetal, près de Rouen, et agit sous multi-casquettes au quotidien. Zoom sur ce professionnel qui a su monter son écurie avec succès.



Une formation vitaminée

Breton d'adoption, Paco Diouf effectue son apprentissage auprès de Laurent Le Vot, Ludovic Leygue, puis Gilbert Doer, avant de rejoindre le marchand allemand Ralf Litz. Ce fut ensuite au tour de l’écurie Starhorses, en Belgique, puis retour en France avec Gilles Boulanger et le Haras de Pléville. Animé par le sens du commerce, Paco Diouf s’installe enfin à Saint-Jacques-sur-Darnetal, avec de très belles installations, dont une carrière de 4000m².



Une activité confidentielle mais couronnée de succès

Évoluant en Jeunes chevaux et en Pro 1, le trentenaire a préféré se développer via le bouche-à-oreille plutôt que sur les réseaux sociaux. « J’agis au fil des rencontres, en instaurant un dialogue constant avec mes collaborateurs et propriétaires. Je préfère être sur le terrain, pour une approche plus directe », commente Paco. « J’ai eu jusqu’à quarante chevaux dans mes écuries mais j’ai diminué ce chiffre pour donner plus de temps à chacun. Je collabore avec plusieurs élevages, notamment l’élevage du Guerpre, de la famille Le Gouis, et récupère le plus souvent des jeunes chevaux de trois ans à débourrer puis former. Durant quelques mois ou quelques années, je gravis avec eux les échelons sportifs jusqu’à ce qu’ils soient vendus. » En 2015, Paco Diouf et Carpe Diem EDM Z – passé ensuite un temps chez Kevin Staut – sont sacrés champions des cinq ans lors de la finale de Fontainebleau, avec un magnifique score de 21 sans-faute sur 21 parcours. En 2017, c’est au tour de Nono vd Bisschop d’être champion des quatre ans sous sa selle. Ayant embrassé la nationalité Sénégalaise depuis deux ans, Paco espère continuer sur sa lancée et représenter son pays sur les podiums.

Crédit photo: Paco Diouf



Avoir l’œil pour repérer les bons chevaux

Auprès d’un public de professionnels, Paco a déjà de belles valorisations ou ventes à son actif. Citons Cayman Jolly Jumper (maintenant avec Duarte Romao), Caviar de l'Héribus (Jean-Luc Mourier), Scala des Champs (Adrien Rouchon), Trésor de Varende (Pedro Veniss), Artiste du Guerpre (Juan Carlos Garcia), Trésor Basters, Tanagra de la Roche, Barynia JO, Amie de Favi, Valentino d’Elte, Top Ten du Gery, et une certaine…. Kitona de Muze, qui évolue en 5* avec Alexis Deroubaix. « J’ai acheté Kitona comme poulinière fin 2018 par l’intermédiaire de M. Le Gouis. Séduit par sa vivacité, je l’ai remise à la compétition. En débutant à 1,15m, on est vite passé à des CSI 2* à 1,45m. C’est une jument géniale ! Je ne voulais pas spécialement la vendre mais j’ai dû faire un choix car je n’avais plus le temps de travailler mes jeunes chevaux ». Paco a également monté Berlux Z, dorénavant avec Simon Delestre. « Comme Kitona, Berlux était phénoménal sous la selle ! Il a été très vite vendu, alors qu’il n’avait pas encore quitté mon manège. Avec le recul, peut-être l’aurais-je un peu gardé… mais le commerce fait partie de mon métier, même si chaque vente est une séparation avec un animal à qui on tient. Je peux heureusement compter sur la relève, avec un très bon lot de jeunes en devenir de 5 et 6 ans ! »

Crédit photo: PSV



Un jeune élevage en parallèle

« J’ai acheté en sus quelques poulains. Je m’intéresse peu aux papiers, je préfère tabler sur le physique ou le mental que je constate. J’ai réduit mon effectif il y a peu mais je garde en tête mon objectif sportif pour peut-être gravir les échelons… En attendant, je prends plaisir à évoluer tous les jours avec mes chevaux et à rendre mes clients heureux ! » 

 

Contact de Paco DIOUF : 06 31 06 32 25

Page Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCi0SvBMbDnYZgN_8cBJsy0w 

Page LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/paco-diouf-07244295/?originalSubdomain=fr