Scott Brash en impose à Valkenswaard

En selle sur Hello Jefferson, avec lequel il s'envolera prochainement pour les Jeux olympiques de Tokyo, Scott Brash a prouvé à la sélectionneuse britannique Di Lampard qu'elle ne s'était pas trompée en le choisissant pour l'échéance nippone. L'ancien numéro un mondial a bouclé son barrage avec pas moins de deux secondes d'avance sur son premier poursuivant, Pieter Devos.



Point d'orgue du week-end de compétition organisé par Jan Tops dans ses installations de Valkenswaard, le Grand Prix CSI 5* de la ville néerlandaise a vu trente-six couples s'affronter pour la victoire sur un délicat parcours dessiné par l'Italien Uliano Vezzani. Premier à s'élancer, le Néerlandais Kevin Jochems a laissé trois barres à terre avec Turbo Z (Z, Thunder van de Zuuthoeve x Renville).  Après l’abandon d’Alexandra Thornton et le parcours à huit points de Julien Épaillard, qui étaient en compagnie de Cornetto K (HANN, Cornet Obolensky x Calido I) et Solero MS (HANN, Silvio I x Espri), Jos Verlooy semblait en passe de réaliser le premier sans-faute de la journée aux rênes de Luciano van het Geinsteinde (BWP, Quinn van de Heffinck x Air Jordan), mais le cavalier belge a mis à terre le dernier obstacle. Le premier parcours parfait a finalement été réalisé par le neuvième couple au départ, formé par Luciana Diniz et Conchento PS (OS, Conthargos x Chacco-Blue). Les sans-faute se sont ensuite succédé à un rythme effréné et douze paires - dont plusieurs s'envoleront bientôt pour les Jeux olympiques de Tokyo, à commencer par Simon Delestre et Berlux Z (Z, Berlin x Major de la Cour) - se sont qualifiées pour le barrage, mais certains cavaliers très en forme ont échoué à obtenir leur qualification pour cette finale au chronomètre. Ainsi, aux rênes du crack Darry Lou (KWPN, Tangelo van de Zuuthoeve x Nabab de Reve), Nayel Nassar a terminé son premier parcours avec quatre points de pénalité, tout comme Willem Greve et son fidèle Carambole (HOLST, Cassini I x Concerto II), qui s'étaient illustrés plus tôt dans l'année en terminant à la cinquième place du Grand Prix CSI 5* de Bois-le-Duc. Victorieuse dans l'épreuve majeure d'hier, Evelina Tovek a même renversé deux obstacles sur son passage avec le même Winnetou de la Hamente Z (Winningmood vd Arenberg x Socrate de Chivre).



Un barrage disputé

Pieter Devos et Claire Z ont pris la deuxième place du Grand Prix aujourd'hui

© Sportfot

Premier à revenir en piste pour le second acte, le couple formé par Luciana Diniz et Conchento PS s'est élancé sur le parcours avec détermination mais une désobéissance sur le deuxième obstacle leur a immédiatement fermé les portes de la victoire. Tous les regards étaient alors tournés vers Christian Ahlmann et le superbe étalon Clintrexo Z (Z, Clintissimo Z x Rex Z), qui se sont élancés à une vitesse fulgurante et ont enlevé le plus de foulées possible entre les obstacles. Malheureusement, le gris a commis une grosse faute dans le double, qui a d’ailleurs failli désarçonner son cavalier et a relégué le couple au neuvième rang final.
Ouvrant le galop de Berlux Z, Simon Delestre a alors signé un très beau sans-faute, parfait pour se mettre en confiance avant de s’envoler pour Tokyo. Avec son chronomètre de 51"18, le Français a finalement accroché la quatrième position du classement, qu’Edwina Tops-Alexander a bien failli dominer. Bouclant son parcours en 45", l’amazone a malheureusement vu Fellow Castlefield (ex- Fellow Liefhebber, KWPN, Je T'Aime Flamenco x Twister) mettre la dernière difficulté à terre.
Après le parcours à quatre points de Harrie Smolders, Pieter Devos a pris tous les risques aux rênes de Claire Z (Z, Clearway x Coronado), ce qui a payé puisque le cavalier s’est ainsi propulsé en tête du classement provisoire avec son chronomètre de 47"71. Si Marcus Ehning a mis le pied au plancher pour tenter de battre le Belge en compagnie de Stargold (OLD, Stakkato Gold x Lord Weingard), le Centaure allemand a laissé un obstacle à terre, ce qui l’a relégué au sixième rang. Seul Scott Brash a finalement réussi à devancer Pieter Devos, et de loin, puisque le Britannique a relégué son adversaire à plus de deux secondes grâce aux grande qualités de son Hello Jefferson (ex- Jeremias van het Hulstenhof, BWP, Cooper vd Heffinck x Irco Mena). Cette performance est de bon augure à quelques semaines à peine des épreuves olympiques de saut d’obstacles, durant lesquelles le vainqueur du jour devrait également être confronté à Malin Baryard-Johnsson et Darragh Kenny, tous deux qualifiés pour le barrage aujourd’hui avec leurs montures olympiques H&M Indiana (BWP, Kashmir van Schuttershof x Animo's Hello) et VDL Cartello (Cartani x Lord), qui ont respectivement signé un nouveau sans-faute et un parcours à quatre points lors de la finale au chronomètre. Luiz Francisco de Azevedo, qui sera aussi présent au Japon avec une autre monture, a quant à lui pris la troisième place du Grand Prix aujourd'hui aux rênes de My Way (OLD, Mylord Carthago x Cassini II).
Après sa victoire, Scott Brash a déclaré être "ravi de la façon dont Jefferson saute. Il se sent en grande forme et je ne pourrais pas avoir une meilleure préparation pour les Jeux olympiques." Parlant de la nouvelle piste en herbe, le vainqueur n’a pas tari d’éloges : "Le terrain en herbe est fantastique, il y a eu un peu de pluie la nuit dernière et je pense que cela l'a rendue encore meilleure aujourd'hui, le sol est absolument super et a beaucoup de rebond !"

Résultats complets